Alcaraz le magnifique trahi par son adducteur droit

A 18 ans, Carlos Alcaraz a énormément appris durant les 10 derniers jours. L’Espagnol a livré des combats à rallonges pour battre notamment Tsitsipas ou Gojowczyk en 5 sets. Son corps n’a pas supporté cette répétition violente d’efforts.

Alcaraz le magnifique trahi par son adducteur droit
©AFP

Carlos Alcaraz a été contraint d'arrêté son quart de finale face à Felix Auger Aliassime (6-3, 3-1). Il s'est blessé à l'adducteur droit. "Finir ce tournoi ainsi est vraiment dur, mais je n'avais pas le choix. Ma santé passe avant tout. Avant le match, j'ai senti mon adducteur droit. Au début, j'ai contrôlé la douleur, mais j'ai eu de plus en plus mal à la fin du premier set. Cela reste un grand tournoi pour moi. Je ne suis pas déçu. J'ai grandi."

Felix Auger Aliassime : "Je vais jouer pour une première finale en Grand Chelem, c'est incroyable"

Ce quart de finale entre les gamins Alcaraz et Auger Aliassime était fort attendu. Il n'a pas eu lieu à cause de la blessure de l'Espagnol. Le Canadien était désolé pour son adversaire. FAA respire la grande forme. Il était prêt à se battre. Il aura surtout économisé de l'énergie en vue de sa demi-finale contre Daniil Medvedev. Après son quart de finale à Wimbledon, il place la barre plus haut avec cette demi-finale. Felix, aussi, a pris une autre dimension. "Je vais jouer pour une première finale en Grand Chelem, c'est incroyable."

Medvedev n'a toujours pas été mis en difficulté

Daniil Medvedev a fait parler son expérience en profitant d'un tableau très abordable jusqu'en demi-finale. Il a battu tourr à tour Gasquet, Koepfer, Andujar, Evans et Van de Zandschulp pour se hisser en demi-finale où il affrontera la tête de série n°12 Felix Auger Aliassime. En d'autres termes, il a soigneusement évité des joueurs du top 10.

Le Russe a battu la surprise néerlandaise Botic van de Zandschulp 6-3, 6-0, 4-6, 7-5. On a vu un Russe très frais grâce à des victoires expéditives en première semaine. "Je n'ai pas été mis en difficulté lors des deux premiers sets car il ratait sur les balles importantes. Mais, il a haussé son niveau dans les deux sets suivants. J'ai tenu mon service très facilement ce qui m'a aidé. C'était un match tactique comme j'aime."

A 25 ans, le Russe aura de l'expérience à revendre en demi-finale face au jeune Auger Aliassime.

Leylah Fernandez, la folie continue "Je vais bien me reposer et profiter"

Quel match de folie ! Elina Svitolina avec son expérience des quarts de finale a été emportée par Leylah Fernandez et sa fougue insouciante au terme d'un match marathon qui a tenu ses promesses 6-3, 3-6, 7-6 (5). La Canadienne a ajouté à son jeune âge un jeu très mature où elle n'a pas accepté de reculer de sa ligne de fond. Elle a ainsi pris des balles à moitié assise quand il fallait pour prendre de vitesse l'Ukrainienne. Chacune a dominé une manche avant un 3e set d'une rare intensité. "Je vais bien me reposer et profiter. Je vais laisser mon père s'occuper de la tactique et de tout", racontait le phénomène Fernandez.

Sabalenka fonce vers son premier titre du Grand Chelem

L'occasion est belle. Aryna Sabalenka fait parler toute sa puissance depuis le début de la quinzaine. Malgré un tableau chargé, elle a survolé ses matchs : Stojanovic, Zidansek, Collins, Mertens et Krejcikova. Ce quart face à Barbora Krejcikova n'a pas atteint un grand nivau tant Sabalenka a tué le suspense (6-1, 6-4). La Tchèque, lauréate à Roland-Garros, n'était pas au mieux physiquement. Son tour précédent face à Muguruza avait laissé des traces. "L'US Open est mon tournoi préféré", expliquait Sabalenka qui est ravie de jouer sa 2e demi-finale de sa carrière.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be