L'ex-joueur de tennis Boris Becker déclaré coupable de quatre chefs d'accusation

L'ex-tennisman allemand Boris Becker a été déclaré coupable vendredi à Londres de quatre des 24 chefs d'accusation qui lui étaient reprochés en lien avec sa banqueroute. L'audience pour le prononcé de sa peine a été fixée au 29 avril.

Belga
L'ex-joueur de tennis Boris Becker déclaré coupable de quatre chefs d'accusation
©AP

Le sextuple vainqueur de tournois du Grand Chelem fait l'objet de poursuites relatives à sa faillite personnelle, liée à un prêt de 3,5 millions d'euros d'une banque privée, Arbuthnot Latham.

Un jury de la Southwark Crown Court de Londres l'a déclaré coupable de retrait de biens, de non-divulgation de succession et dissimulation de dette.

Déclaré en faillite personnelle en juin 2017 à Londres, "Boum Boum" Becker, 54 ans, est accusé de ne pas avoir respecté ses obligations de divulgation d'informations, notamment bancaires, ce qu'il conteste.

Il lui est notamment reproché de ne pas avoir remis à ses créanciers neuf trophées et médailles de son illustre palmarès sur le circuit professionnel.

L'ancien numéro 1 mondial, qui vit au Royaume-Uni depuis 2012, a indiqué lors du procès débuté le 21 mars avoir encore en sa possession "beaucoup" de récompenses et de souvenirs amassés en 15 ans sur le circuit, mais certains ont disparu.

Il a assuré à l'audience qu'il rendrait ses trophées s'il savait où ils se trouvaient.

Parmi les neuf distinctions sur lesquelles les créanciers auraient aimé mettre la main figurent deux de ses trois coupes remportées à Wimbledon, deux trophées de l'Open d'Australie et sa médaille d'or aux JO de 1992.

Boris Becker avait remporté son premier Grand Chelem sur le gazon de Wimbledon en 1985, à 17 ans seulement. Il avait déjà vendu aux enchères une partie de ses récompenses pour 700.000 livres (840.000 euros) afin d'éponger une partie de ses dettes.

L'accusation lui reprochait également de ne pas avoir déclaré deux propriétés en Allemagne, ainsi que des intérêts dans un appartement londonien et d'avoir caché un prêt de 825.000 euros.

A l'époque de sa banqueroute, les dettes du joueur, qui a remporté 49 titres en 16 ans de carrière sportive, étaient estimées jusqu'à 50 millions de livres. Il conteste toutes les infractions qui lui sont reprochées.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be