Roland-Garros: Tsonga battu par Ruud pour le dernier match de sa carrière, Tiafoe se qualifie et affrontera Goffin au 2e tour

Les résultats du tableau masculin de la troisième journée de Roland-Garros.

Frances Tiafoe rejoint David Goffin au 2e tour

David Goffin retrouvera Frances Tiafoe au deuxième tour de Roland-Garros. L'Américain, 27e mondial et 24e tête de série du deuxième tournoi du Grand Chelem, a validé son billet pour le deuxième tour en battant le Français Benjamin Bonzi, 52e mondial, en trois sets, 7-5, 7-5, 7-6 (5) et 2h55 de jeu, mardi sur la terre battue du Court Simonne-Mathieu. David Goffin (ATP 48) avait auparavant écarté le Tchèque jeune Tchèque Jiri Lehecka, 20 ans et 77e mondial, en quatre sets (6-4, 4-6, 6-4, 6-4) et 2 heures et 45 minutes sur le Court N.11.

Tsonga battu avec les honneurs par Ruud pour le dernier match de sa carrière

Jo-Wilfried Tsonga a joué le dernier match en simple de sa carrière, mardi sur le Court Philippe-Chatrier, le court central de Roland-Garros. Retombé au 297e rang mondial et bénéficiaire d'une invitation, le Français, qui avait annoncé le mois dernier qu'il mettrait un terme à sa carrière à l'issue de l'étape parisienne du Grand Chelem, a été éliminé par Casper Ruud, 8e mondial et tête de série N.8, au premier tour des Internationaux de France de tennis. Tsonga, qui a enlevé le premier set au tie-break, a bataillé près de quatre heures (3h49) avant de s'incliner en quatre sets 6-7 (6/8), 7-6 (7/4), 6-2 et 7-6 (7/0) face au Norvégien.

Tsonga, 37 ans, a disputé son 15e et dernier Roland-Garors, lui qui sort de quatre années minées par les blessures. Le Manceau a atteint deux fois les demi-finales à Roland-Garros, en 2013 (battu par David Ferrer) et 2015 (battu par Stan Wawrinka). Il compte 18 titres ATP en carrière dont deux Masters 1000, à Paris (2008) et au Canada (2014). Il a aussi perdu douze finales dont l'Open d'Australie en 2008 (face à Novak Djokovic) et le Masters en 2011 (contre Roger Federer).

Jo-Wilfried Tsonga dispute aussi le double avec un autre vétéran français, Richard Gasquet, 35 ans. Le Biterrois, 70e mondial, s'est qualifié mardi pour le deuxième tour en battant 6-1, 6-3, 6-4 le protégé de Xavier Malisse, le Sud-Africain Lloyd Harris (ATP 39) sur le Court Suzanne-Lenglen.

Djokovic face à Molcan au 2e tour

Le N.1 mondial Novak Djokovic va hériter au deuxième tour de Roland-Garros du Slovaque Alex Molcan, 38e mondial et nouveau protégé de son entraîneur historique Marian Vajda, qui s'est qualifié mardi. Molcan, dont le premier tour a été reporté de lundi à mardi en raison de la pluie, a dominé l'Argentin Federico Coria, 6-3, 6-4, 3-6, 6-3 au bout de trois heures de jeu.

Le Slovaque de 24 ans est entraîné depuis le début du mois par son compatriote Marian Vajda.

Ce dernier a été le coach de Djokovic pendant 15 ans, quasi sans interruption. "Nole" l'a eu à ses côtés lors de ses 20 titres en Grand Chelem.

Rublev qualifié pour le deuxième tour

Le Russe Andrey Rublev (ATP 7) vient de se qualifier pour le deuxième tour en battant le Sud-Coréen Kwon (ATP 71) en quatre manches 5-7, 6-3, 6-2, 6-4.

Gasquet, pas perturbé par les interruptions, valide son billet pour le 2e tour

Richard Gasquet, dont le match avait été interrompu lundi soir en raison de la pluie, a poursuivi mardi sur son bel élan de la veille face au Sud-Africain Lloyd Harris (39e) pour se qualifier facilement pour le deuxième tour, 6-1, 6-3, 6-4.

Lundi soir, la partie entre les deux hommes, déjà perturbée à plusieurs reprises par les intempéries, avait été finalement été suspendue jusqu'au lendemain, alors que le Français de 35 ans menait 6-1, 5-2.

Mardi, le Biterrois, demi-finaliste la semaine dernière à Genève après avoir notamment battu le N.2 mondial Daniil Medevedev, a poursuivi solidement sur sa lancée, remportant rapidement les deux points qui lui manquaient pour s'adjuger le deuxième set avant de faire le break d'entrée dans le troisième. Il a ensuite géré tranquillement son avance pour remporter le match après moins de 45 minutes passées sur le court aujourd'hui, pour une partie qui aura duré en tout moins de deux heures.

"C'était important de remporter ce deuxième set, ça me donne confiance pour la suite", a souligné juste après sa victoire le Français, 70e mondial, qui participe à son 19e Roland-Garros. "J'essaie de jouer le plus possible. C'est fabuleux de pouvoir tenir encore. J'espère pouvoir continuer à le faire pour aller plus loin dans le tournoi", a-t-il conclu.

Mercredi, Gasquet rencontrera au deuxième tour l'Américain Sebastian Korda (30e), victorieux face à John Millman (91e), 6-1, 7-5, 7-6 (8/6).

Benoît Paire s'incline

Benoît Paire est tombé dès le premier tour de Roland-Garros mardi contre le Bélarusse Ilya Ivashka, en 6-3, 7-5, 1-6, 7-5 après avoir gâché trois balles de cinquième set et collectionné 24 doubles fautes.

"Mon arme est le service à la base", a reconnu le Français en conférence de presse. "Faire un jeu au deuxième set à 5-5 avec 4 doubles fautes d'affilée, cela m'est déjà arrivé une fois, mais ce sont des mauvais passages."

Face au 50e joueur mondial et dans l'ambiance de stade du court Simonne-Mathieu tout acquis à la cause du joueur français de 33 ans, Benoît Paire n'a pu, comme l'an passé, se hisser au deuxième tour de Roland-Garros.

"Dans ma tête, en ce moment, c'est compliqué. Dès que j'ai de la pression, j'ai des failles et cela se ressent dans les matches", a-t-il livré en conférence de presse, lâchant n'être "pas forcément heureux dans (s)a vie" en ce moment.

L'éruptif Avignonnais a été proche de renverser son match mal embarqué la veille, interrompu par la pluie à 6-3, 1-2. Après un troisième set convaincant, il a eu trois balles de set à 5-4 dans la quatrième manche mais Ivashka l'a débreaké.

Medvedev passe sans encombre et se rassure

Le N.2 mondial Daniil Medvedev a réussi son entrée mardi à Roland-Garros une semaine après son retour de blessure, en surclassant l'Argentin Facundo Bagnis, 103e joueur mondial, 6-2, 6-2, 6-2. Si sa défaite sèche à Genève face à Richard Gasquet avait inquiété sur la condition du Russe, opéré d'une hernie, son match plus que maîtrisé --en témoignent ses 35 coups gagnants-- a rassuré mardi. Ce n'est que la deuxième fois que l'éphémère N.1 mondial (trois semaines), passe le premier tour de Roland-Garros comme il en a lui-même plaisanté sur le court.

"J'adore Roland, enfin surtout depuis l'année dernière (quand il avait atteint les quarts de finale, ndlr)," a ironisé dans son français impeccable le Russe, qui n'a jamais gagné un tournoi sur terre battue. "Avant je ne sais pas si je n'aimais pas mais je ne restais pas longtemps, a ajouté Medvedev. Souvent le dimanche, c'était déjà fini. Là au moins, le premier tour était mardi et je suis content d'avoir gagné."

Moins à l'aise sur la terre battue parisienne où il s'est incliné quatre fois au premier tour en six participations, Medvedev est en plus resté deux mois hors des courts en raison d'une opération chirurgicale pour soigner une "légère hernie". "Ca va très bien, a-t-il rassuré. Quand j'ai fait l'intervention, je ne pensais pas jouer sur terre battue." "J'ai même pu jouer la semaine dernière, un match difficile (perdu 6-2, 7-6 face à Gasquet, ndlr) mais je suis content d'avoir pu jouer un match sur terre avant Roland."

Le fantasque Russe espère même "aller encore plus loin" que les quarts de l'an passé.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be