Nadal extraordinaire: “Je suis très ému après cette victoire”

Nouvel exploit de l'Espagnol à Roland-Garros avec une victoire au bout de la nuit contre Novak Djokovic.

Le 59e duel entre Novak Djokovic et Rafael Nadal a été remporté par l’Espagnol, 6-2, 4-6, 6-2, 7-6 (4), qui a pris sa revanche sur le Serbe par rapport à la demi-finale de l’année dernière. Dans le dernier carré, le Majorquin défiera Alexander Zverev qui a, lui, éliminé Carlos Alcaraz.

C’est un Rafael Nadal survolté qui entama la rencontre le pied au plancher. Après un premier jeu de onze minutes, le Majorquin, qui ne ratait quasiment rien et jouait dans le terrain en obligeant Novak Djokovic à reculer, à jouer sur les talons, prit les devants pour mener 3-1. Chaque échange ressemblait à un bras de fer et à ce petit jeu-là, l’Espagnol se montrait le plus fort face au Serbe qui éprouvait toutes les difficultés du monde à entrer dans la partie. Comme un lion qui venait d’attraper sa proie, le roi de Roland-Garros avec treize titres à la Porte d’Auteuil ne lâchait pas son emprise pour décrocher d’une manière remarquable le premier set après 52 minutes.

La physionomie du choc de ces quarts de finale ne changea en rien en début de deuxième manche avec un nouveau premier jeu à rallonge, 13 minutes, qui tombait dans l’escarcelle du Majorquin. Ce dernier continua d’imposer son jeu pour s’envoler jusqu’à trois à zéro. Puis, petit à petit, l’actuel numéro un mondial a mieux lu le tennis de son adversaire, a refusé de reculer pour contre-attaquer et mettre Nadal plus loin dans le court. Une formule payante puisqu’après un jeu de… 19 minutes, Novak Djokovic revenait à trois partout pour ensuite prendre pour la première fois de la soirée, après déjà une heure et 56 minutes d’un magnifique spectacle, les devants dans un set. Plus percutant, le lauréat de l’édition 2021 du Grand Chelem parisien se procurait une première balle de set à 4-5 sur le service de Nadal. Grâce à deux balles qui flirtaient avec les lignes, Nadal sauva la mise mais deux points plus tard, un coup droit trop long offrit le deuxième set au Serbe. Après une manche d’une heure et 28 minutes et un match de deux heures et vingt minutes, deux des plus grands champions de l’histoire du tennis se retrouvaient dos à dos.

À peine le temps de reprendre son souffle que le troisième set démarrait sur les chapeaux de roues avec l’Espagnol qui breakait le Serbe sur un jeu blanc directement confirmé sur sa mise en jeu (2-0). L’intensité physique de ce combat de titans ne diminua pas d’un iota et à ce petit jeu-là, la cinquième tête de série du tournoi se montra la plus costaude en prenant une deuxième fois l’engagement de son opposant (4-1). Suffisant pour rester devant jusqu’à la fin du set (6-2) et reprendre l’avantage. Ce qui plaçait Novak Djokovic dos au mur.

Une situation que le natif de Belgrade gérait parfaitement en prenant directement les commandes de la quatrième manche (0-3) grâce à un tennis complètement retrouvé. De son côté, le Majorquin confondait parfois vitesse avec précipitation et ne parvenait pas à combler son retard (3-5). Idéalement placé pour revenir à deux manches partout, le Serbe ne parvenait pas à conclure deux balles de sets sur son service. Pire pour lui, à son deuxième essai, Nadal prenait la mise en jeu de son adversaire pour revenir à 4-5 puis recoller à 5-5 dans la fraîcheur de la nuit parisienne. À une heure du matin, on entrait dans le money-time d’une quatrième manche qui allait finalement se disputer au tie-break. Rafael Nadal y réussit le meilleur départ en se détachant rapidement à 3-0, 4-1 puis 5-1 au changement de côté. À deux points d’un nouvel exploit, l’homme aux treize titres à Roland-Garros ne laissa pas filer sa chance en concluant le set et la rencontre sur sa quatrième balle de match (7-4) après 4h12 d’un beau spectacle, digne d’une night session. Rafa est magique.

"Je suis très ému après cette victoire, expliqua Nadal après son succès. Je voudrais remercier le public de son soutien. Jouer à Roland-Garros sera toujours spécial pour moi. J'espère poursuivre ma route jusqu'au bout."

Nadal extraordinaire: “Je suis très ému après cette victoire”
©IPM Graphics


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be