Vliegen en finale du double mixte : "Je jouerai peut-être Wimbledon avec Kimberley Zimmermann"

Il y aura bien un Belge en finale à Roland-Garros. Ce jeudi, dès 11h sur le court Philippe-Chatrier, Joran Vliegen va tenter de soulever le trophée en double mixte avec sa partenaire Ulrikke Eikeri.

Adrien Vigneron
Vliegen en finale du double mixte : "Je jouerai peut-être Wimbledon avec Kimberley Zimmermann"
©BELGA

Joran Vliegen qualifié Présent depuis bientôt deux semaines à Paris, Joran Vliegen disputera son huitième et dernier match ce jeudi. Le Belge et sa partenaire Ulrikke Eikeri se sont en effet qualifiés pour la finale du double mixte mercredi,en sortant la paire composée par l’Allemand Krawietz et l’Américaine Melichar-Martinez.

"C’est incroyable, entame le joueur de 28 ans. Menés 6 -1, 5-3, on est passé non loin de l’élimination. Ils ont même eu une balle de match mais on est resté dans la rencontre et on a réussi le break. Là, j’ai senti que le cours du jeu pouvait changer. Et puis ma partenaire a joué un excellent match."

Le Limbourgeois évolue pour la toute première fois aux côtés de la Norvégienne Eikeri. "Elle n’avait même jamais joué en double mixte auparavant, sourit Joran. Elle avait signé avec un autre joueur mais le ranking de ce dernier ne lui permettait pas d’intégrer le tableau. Alors je l’ai contactée et on a pu rentrer dans le tournoi en tant que dernière paire."

Une collaboration partie pour durer ? "C’est possible, mais j’ai aussi discuté avec Kimberley (Zimmermann, éliminée en quarts du double dames avec Maryna Zanevska) avant Roland-Garros. Je lui avais dit que si elle progressait au ranking, on pourrait peut-être jouer ensemble". Ce qui est désormais chose faite puisque, grâce à son parcours à la Porte d’Auteuil, la joueuse de 26 ans se rapproche dangereusement du top 50.

Sur le plan plus personnel, Joran Vliegen est heureux de pouvoir enchaîner les rencontres. "J’étais déçu de notre élimination en double messieurs avec Sander (NDLR : Gillé). On n’était pas loin des quarts de finale mais on perd au super tie-break. Pour moi, même si c’est en double mixte, c’est bien de pouvoir jouer des matchs de Grand Chelem. C’est bon pour la confiance. "

En vue de préparer Wimbledon, la paire belge de Coupe Davis se rendra dès la semaine prochaine à Rosmalen puis enchaînera avec Halle et Majorque ou Eastbourne."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be