Nadal défendu par les médecins espagnols: "Les infiltrations ne sont pas du dopage"

Dans un communiqué, la Société espagnole de Médecine du Sport a affirmé que les injections effectuées par le tennisman espagnol étaient parfaitement justifiées.

La Rédaction
Nadal défendu par les médecins espagnols: "Les infiltrations ne sont pas du dopage"
©AP

La victoire de Rafael Nadal à Roland-Garros a suscité de nombreux débats sur ses nombreuses infiltrations subies pendant le tournoi. Certains soulignaient la force mentale du joueur qui a réussi à dépasser la douleur pour remporter un 14e Roland-Garros. D'autres estiment davantage que ce genre de traitement s'apparente à du dopage et que si Nadal était réellement blessé, il n'aurait pas dû disputer le tournoi parisien.

Cette semaine, Nadal a reçu le soutien de la Société espagnole de Médecine du Sport (SEMED), qui a publié une note informative affirmant que "les infiltrations ne sont pas du dopage."

L'association a développé 12 points pour montrer que le traitement reçu par l'Espagnol ne doit en aucun cas être puni à l'avenir. "Les infiltrations anesthésiques sont des procédures thérapeutiques utilisées largement et depuis très longtemps, tant dans le domaine du sport, que sur le lieu de travail et bien d'autres", déclare notamment la SEMED, ajoutant que "les indications des infiltrations sont bien définies en médecine et leur objectif fondamental est de réduire la douleur localisée dans une zone anatomique".

La SEMED a ensuite taclé les cyclistes Guillaume Martin et Thibaut Pinot qui s'étaient étonnés que de tels traitements soient autorisés dans le tennis : "Les infiltrations ne sont pas non plus interdites dans le cyclisme par l'Union cycliste internationale, comme l'ont indiqué certains sportifs de nationalité française. L'association des concepts d'infiltration et de dopage est incorrecte et a pour but de semer le doute sur la légalité des résultats de certains sportifs."

Le président de l'AMA défend également Nadal

Outre la SEMED, le président de l'Agence Mondiale Antidopage (AMA), Olivier Niggli a également pris la défense du joueur espagnol après les critiques parues dans les médias et sur les réseaux sociaux. Selon lui, les infiltrations subies par Nadal pour lutter contre sa douleur au pied "ne figurent pas sur la liste des produits interdits de la AMA, car on estime qu'ils n'améliorent pas les performances sportives et qu'ils ne sont pas nocifs", a-t-il déclaré à la télévision suisse RTS.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be