Alcaraz, prêt à rebondir sur le gazon londonien: "Je peux gagner Wimbledon cette année"

A-t-on trop vite enterré la révélation de cette année, Carlos Alcaraz?

Alcaraz, prêt à rebondir sur le gazon londonien: "Je peux gagner Wimbledon cette année"
©MaxPPP

Deux ATP 500 (Rio et Barcelone) et autant de Masters 1000 (Miami et Madrid): voici l'impressionnant palmarès de la jeune pépite espagnole en 2022. À 19 ans seulement, l'héritier de Rafael Nadal arrivait à Roland-Garros avec le statut de favori. Peut-être même plus que son illustre idole, pourtant légende vivante du Grand Chelem parisien.

Mais la suite on la connaît: après un parcours poussif (il a sauvé une balle de match face à Albert Ramos-Viñolas au 2e tour), le protégé de Juan Carlos Ferrero butait sur un solide Alexander Zverev aux portes des demi-finales. Le malheureux allemand se voyait ensuite obligé de déclarer forfait en plein combat face à Nadal, qui soulevait un quatorzième trophée des Mousquetaires et revenait une nouvelle fois aux avants postes. Piqué dans son orgueil, le taureau de Manacor a remis les pendules à l'heure face à ceux qui le poussaient déjà à la retraite en voyant arriver la nouvelle star du tennis ibérique.

Le même Alcaraz est d'ailleurs quelque peu retourné dans l'ombre depuis le colossal exploit de son compatriote et la course au titre de GOAT (le meilleur joueur de tous les temps, NDLR) qu'il mène avec son meilleur ennemi, Novak Djokovic et Roger Federer.

Djokovic, grand favori à Wimbledon mais....

Depuis Roland-Garros, Nadal a pris un net avantage au nombre de Grands Chelems remportés. Avec 22 majeurs contre 20 du Serbe, beaucoup voient Nole réduire l'écart dès Wimbledon. Nadal incertain à cause d'un pied douloureux, Stefanos Tsitsipas en méforme,Roger Federer out, tout comme Zverev et les Russes Daniil Medvedev et Andrey Rublev, la voie est toute tracée pour celui qui a remporté à six reprises le prestigieux tournoi anglais. Le revenant Matteo Berretini est d'ailleurs souvent montré du doigt comme le seul à pouvoir vraiment inquiéter le Djoker. Mais a-t-on oublié celui que tout le monde voyait remporter son premier majeur il y a quelques semaines à peine ?

Dans des propos relayés par Marca, Alcaraz affirme être en mesure soulever le trophée fétiche de Federer. "Bien sûr que je me sens capable de gagner Wimbledon. C'est un rêve et je travaille pour cela tous les jours". Avant de se remémorer un combat de son idole. "Tout le monde se souvient de la finale de 2008 entre Nadal et Federer, elle est considérée comme l'une des meilleures rencontres de l'histoire. Il a gagné plusieurs matches historiques et je me dis que je pourrais être à sa place."

Suite à quelques petits soucis au coude, le Murcien a décidé de faire l'impasse sur le Queen's et disputera des exhibitions en vue de Wimbledon, où il avait buté face à Medvedev au deuxième tour en 2021.

Le troisième Grand Chelem de la saison aura lieu du 27 juin au 10 juillet prochain.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be