Si c’était la dernière de Serena Williams, elle était magnifique

L’Américaine, absente des courts depuis un an, s’est inclinée après un match de plus de trois heures où elle montra toute sa bravoure.

Si c’était la dernière de Serena Williams, elle était magnifique
©AP

Un match entre la 115e mondiale et une joueuse bénéficiaire d’une wild-card aura rarement attiré autant de regards à Wimbledon. Il faut dire que sur le court central on retrouvait ce mardi soir d’un côté du filet ni plus ni moins que ce qui s’est fait de mieux dans le tennis féminin lors des deux dernières décennies, à savoir Serena Williams qui a 40 ans et après une saison sans compétition a décidé de sortir d’une pause interminable.

De retour sur un gazon londonien qu’elle avait quitté en pleurs il y a un an suite à une blessure à la cuisse qui l’obligea à abandonner au premier tour face à Aliaksandra Sasnovich, l’Américaine, sept fois titrée à Londres, a montré malgré son long arrêt pourquoi c’était une grande championne. Face à la Française Harmony Tan, Serena Williams a bataillé pendant plus de trois heures. Et par rapport à sa période de gloire, la cadette des soeurs proposa un tennis moins puissant mais plus réfléchi avec pas mal de coups en douceur. Malgré la perte du premier set (7-5), la joueuse aux 23 titres en Grand Chelem contrôla parfaitement ses émotions pour prendre le dessus contre une joueuse qui manquait de puissance pour la prendre de vitesse.

Revenue dans la partie en égalisant à un set partout (1-6), l’Américaine afficha ensuite courage et détermination dans la dernière manche pour rester au coude à coude malgré une fatigue de plus en plus présente. Après avoir pris le service de Tan à 4-4, Serena se leva pour servir pour le gain du match. Une situation rencontrée des dizaines de fois dans sa riche carrière. Mais cette dernière marche se déroba avec une Française plus inspirée qui recollait au score en utilisant de nombreuses amorties avant de prendre les devants (6-5). La n°1 mondiale sauva une balle de match sur son service avant de prendre avec son adversaire la direction d’un super tie-break.

Après avoir mené 4-0, Serena, épuisée, laissa Tan revenir, la Parisienne s’imposant 10-7 au bout d’un match fort haletant.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be