La pluie devrait encore s'inviter à Wimbledon ce jeudi: "L'humidité est l'ennemi numéro 1 du gazon"

Comme ce mercredi, où les premières rencontres ont été retardées d'une heure et demie en raison de la pluie, des averses sont attendues du côté de Wimbledon ce jeudi. Quels sont dans les dangers pour le gazon et les joueurs ?

Adrien Vigneron
La pluie devrait encore s'inviter à Wimbledon ce jeudi: "L'humidité est l'ennemi numéro 1 du gazon"
©AP

Pour la deuxième fois depuis lundi, le planning a été chamboulé à Londres, la rencontre de David Goffin débutant avec une heure et demie de retard sur le programme ce mercredi. En cause ? La pluie évidemment, une tradition aussi ancrée à Wimbledon que les tenues blanches imposées aux participants.

D'après les prévisions, ces deux prochains jours devraient encore apporter leur lot d'averses, parfois orageuses. Heureusement, entre ces pluies, on s’attend à des périodes sèches et des températures habituelles pour la saison. De quoi permettre, les organisateurs l’espèrent, le déroulement normal des rencontres. Mais quel est l’impact de ces pluies sur le gazon et potentiellement sur les joueurs ?

On a posé la question à Jean Devillers, le responsable des deux seuls terrains en herbe de Wallonie, à Grâce-Hollogne précisément. « L'humidité est l'ennemi numéro 1 du gazon, entame notre interlocuteur. L'herbe est un élément vivant, à l'inverse des autres surfaces. Ici, ce n'est pas le sol qui conserve l'humidité mais les brins de gazon. Raison pour laquelle il est important de déployer les bâches dès qu'il pleut, pour ensuite les retirer dès la fin de l'averse afin que l'humidité s'échappe. Sur terre battue, vous pouvez jouer sur terrain humide, pas sur le gazon où il devient difficile de prendre ses appuis. Il arrive donc de voir des joueurs glisser."

Pour autant, la pluie n'influe pas sur la durée de vie des gazons. "C'est le piétinement répété des joueurs qui abîme les terrains. Sur un terrain de football, quand des équipes jouent cinq ou six heures de suite, ça devient déjà limite. Alors sur un terrain de tennis où les rencontres se succèdent…, on est au-dessus de ce que le gazon peut tolérer.L'entretien pour ce type de surface est quotidien et très astreignant", conclut notre spécialiste du gazon, dont la société gère également les terrains du Standard de Liège.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be