"David va devoir retourner au combat": Germain Gigounon, le coach de David Goffin, préface le match face à Norrie

Germain Gigounon, le coach du Liégeois, s’attend à un match ouvert face à Norrie.

Adrien Vigneron
"David va devoir retourner au combat": Germain Gigounon, le coach de David Goffin, préface le match face à Norrie
©BELGA

Coach de David Goffin depuis novembre 2020, Germain Gigounon n’a jamais douté. Ni de son poulain, ni de sa méthode.

Germain Gigounon, quel a été votre secret pour ramener David Goffin au niveau qui est le sien aujourd’hui ?

"Je crois qu’il n’y a pas de recette miracle. Simplement, David est un joueur qui propose un jeu plein de vivacité, qui prend la balle tôt et quand c’est compliqué physiquement, notamment avec ce problème au genou la saison passée, cela a fini par lui trotter dans la tête. Il s’est mis à douter et c’était dur d’enchaîner les matchs. C’est la raison pour laquelle il avait arrêté sa saison 2021 après l’US Open, pour soigner son genou. Il a fallu ensuite retrouver la victoire. David est quelqu’un qui fonctionne beaucoup à la confiance."

Il l’a pleinement retrouvée désormais…

"Petit à petit, on a vu un David plus combatif. Déjà à Indian Wells et à Miami, on l’a vu aller à la bagarre même si ça ne se traduisait pas encore par des succès. L’arrivée de la terre battue et ce titre d’entrée à Marrakech lui ont fait beaucoup de bien. Il a joué cinq matchs en cinq jours avant d’enchaîner avec Monaco, donc il a disputé huit rencontres en neuf jours. Ça a été, selon moi, le déclic. Quand on joue un match par semaine et que c’est plus compliqué physiquement, on n’est pas serein."

Est-ce qu’il y a eu des moments où vous avez douté de votre méthode ?

"Pas du tout ! On était d’accord sur ce qu’il devait travailler, sur l’importance de jouer beaucoup de matchs. On savait que le déclic pouvait arriver. On a beaucoup discuté ensemble et il a continué à faire confiance à toute l’équipe. Certains joueurs ont l’habitude de changer tout leur staff quand ça ne va pas mais nous, on est restés soudés. C’était capital pour continuer dans la bonne direction. Cela prouve qu’on avait raison."

Comment se sent David physiquement, après son marathon en huitième de finale face à l’Américain Tiafoe ?

"Ce matin (NdlR : lundi), il allait bien. On l’a senti un peu raide au réveil mais c’est normal. On s’est entraînés une heure et il s’est bien reposé, avec notamment beaucoup de soins auprès du kiné pour être prêt pour ce mardi."

Ce ne sera pas facile face à Cameron Norrie… Que savez-vous du Britannique ?

"Il a atteint la finale au Queen’s l’an passé et il se retrouve cette saison en quarts à Wimbledon en ayant gagné ses matchs assez facilement. C’est un joueur très solide sur toutes les surfaces. Il est constant et solide, avec une très bonne mentalité. Cela annonce un match ouvert et une bonne opportunité pour les deux joueurs qui vivront leur première demi-finale en cas de succès. David va devoir retourner au combat, comme ce dimanche."

Avez-vous déjà fixé les prochaines échéances ?

"Après Wimbledon, il prendra un peu de repos avant de se préparer pour la tournée américaine sur le dur. On partira sûrement à Washington puis Cincinnati et Montréal, où il devra peut-être passer par les qualifications vu son prochain classement. Au vu de ce qu’il a montré, ce n’est vraiment pas mérité mais c’est la règle. L’important, c’est que son jeu soit de retour, qu’il soit bien dans sa tête et ses baskets."

"David va devoir retourner au combat": Germain Gigounon, le coach de David Goffin, préface le match face à Norrie
©IPM

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be