Objectif top 30 pour Goffin ? Une mission pas impossible

Moins de 48 heures après l’élimination du Belge en quarts de finale à Wimbledon, à quoi doit-on s’attendre pour la suite de sa saison ?

Vigneron Adrien
Objectif top 30 pour Goffin ? Une mission pas impossible
©BELGA

Officieusement 71e mondial avant la publication du prochain classement lundi, David Goffin pourrait encore perdre deux places en fonction des résultats réalisés par l’Australien James Duckworth et l’Espagnol Roberto Carballés Baena, respectivement aux tournois de Porto et Salzbourg.

Une grosse chute, de 13 à 15 places, qui s’explique par la non-attribution des points ATP lors du Majeur anglais et donc par la perte des 180 points de son quart de finale 2019 que le Liégeois aurait dû défendre.

"Au vu de ce qu'il a montré ces derniers mois, ce n'est pas bien payé du tout. Sur l'année, il est quasi dans les 30 meilleurs mondiaux (NdlR : 36e précisément). Mais c'est la règle et c'est comme ça, nous expliquait lundi son coach Germain Gigounon. Le plus important, c'est sa mentalité et son niveau de jeu retrouvés."

Si tant est que cette défaite à Londres face à Norrie ne laisse pas de trace, et le discours du Belge semblait positif au terme de la rencontre, notre numéro 1 devrait rapidement retrouver une position honorable. Car, comme on vous l’expliquait dans notre édition de mardi, Goffin n’a plus que 25 points à défendre sur toute la dernière partie de saison. S’il atteint le deuxième tour lors du Masters 1000 du Canada début août, par exemple, il aura déjà récupéré l’équivalent de ce qu’il va perdre. Une aubaine.

Là où cela se complique, c’est qu’en étant classé aux alentours de la 70e place mondiale, le natif de Rocourt n’est pas protégé et risque de devoir passer par les qualifications pour rejoindre le tableau principal. Du moins lors des deux premiers gros tournois, au Canada et à Cincinnati.

Soyons toutefois optimistes. Goffin a régulièrement atteint le troisième tour des récents grands événements. Ce fut le cas lors de trois des quatre dernières compétitions majeures auxquelles il a pris part. Soit Monaco, Madrid et Wimbledon. Un troisième tour dans deux Masters (45 chacun) et une levée du Grand Chelem (90) représente un total de 180 points. Avec ce nombre d'unités supplémentaires, il toiserait déjà le top 50 mondial. Si on part du principe qu'il reste quatre Masters 1000 (Canada, Cincinnati, Shanghai et Bercy) ainsi que l'US Open à disputer en plus des autres tournois de moindre envergure, de nombreuses occasions vont donc se présenter à lui. Sa préparation sera primordiale dans cette optique. "L'été s'annonce vraiment bien, il va retrouver le dur extérieur, une surface qu'il apprécie", note son ancien entraîneur Réginald Willems.

Dans ces conditions, viser un retour dans le top 40 - il en est à moins de 400 points actuellement - est un objectif largement réalisable. Ce serait même une déception de ne pas s’y retrouver en fin de saison. Le top 30 est aussi à sa portée, mais ce sera plus difficile. À moins de l’une ou l’autre bonne surprise, comme sur le gazon londonien ? Pour l’heure, le mot-clé est "récupération". Le Liégeois va prendre quelques jours de repos avant de s’envoler pour les États-Unis afin de préparer le tournoi de Washington, vraisemblablement.

Lors de sa dernière saison complète qui date de 2019, après avoir signé un quart à… Wimbledon face à Novak Djokovic, Goffin avait entamé sa tournée américaine par une défaite dès son entrée en lice à Washington avant d'être éliminé au premier tour au Masters du Canada. Ensuite, il avait notamment signé une finale au Masters de Cincinnati, un huitième à l'US Open ou encore une demi-finale à Shanghai. Au total, jusqu'en fin de saison cette année-là, il avait engrangé 1 110 points. Avec une telle somme, il intégrerait le top 20. Évidemment, il ne joue pas tout seul… Mais s'il parvient à rééditer ces performances, son retour parmi le gratin mondial ne fait aucun doute. "C'est vraiment chouette ce qu'il arrive à faire, son niveau de jeu d'avant ces trois derniers mois n'était pas du tout le sien. Il doit maintenant enchaîner, c'est la clé pour retrouver le top 20 mondial", conclut Willems.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be