Un départ catastrophique de la Belgique en Coupe Davis : "Restons positifs"

Les hommes de Johan Van Herck ont connu une journée difficile.

Un départ catastrophique de la Belgique en Coupe Davis : "Restons positifs"
©BELGA

Pour son match d'ouverture dans la phase de poule de la Coupe Davis, la Belgique est passée à côté de son sujet contre l'Australie, le favori de la poule, avec des chiffres qui reflètent parfaitement la physionomie des débats : trois victoires à zéro, six sets à un et trente-six jeux à vingt et un. Lors du premier match, Zizou Bergs aurait pu offrir un point à la Belgique, mais ce dernier a calé alors qu'il était devant dans la dernière manche (6-4, 1-6, 6-3). "J'ai commis des erreurs inhabituelles et cela a fait la différence à la fin d'un match que je contrôlais depuis le début de la deuxième manche. D'habitude sur le circuit, je ne perds pas ces matchs. Je suis encore dans un processus d'apprentissage dans cette compétition."

Devant des tribunes quasiment vides, David Goffin n’est pas parvenu, ensuite, a remettre la Belgique sur le droit chemin avec une lourde défaite face à Alex de Minaur que le Liégeois en manque de confiance n’est jamais parvenu à bousculer (6-2, 6-2)

"Sur papier, l'Australie est l'équipe la plus difficile à affronter, expliquait le numéro un belge. Alex de Minaur a bien joué et c'était difficile pour moi. Contre un tel joueur, ce n'est pas facile de faire un point sur cette surface lente. J'ai commis trop d'erreurs. Maintenant, on doit garder notre concentration pour les deux prochaines rencontres où il faudra réagir. Restons positifs."

Dans une compétition où chaque point peut compter, Gillé et Vliegen ne sont pas parvenus à sauver l’honneur en double contre Ebden et Purcell (6-1, 6-3).

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be