Federer a même inventé un coup: le SABR (VIDEOS)

C’est en 2015 à Cincinnati lors d’un entraînement avec Benoît Paire que le Bâlois a testé son retour de service en demi-volée.

Si Roger restera à tout jamais comme l’un des plus grands joueurs dans les livres d’histoire du tennis, le Suisse est aussi parvenu à donner son nom à un coup, le SABR qui veut dire le "Sneak Attack By Roger" (ou attaque furtive de Roger). Le principe ? En retour de service, au moment où le serveur lance sa balle, Roger Federer avance rapidement vers la ligne de service pour reprendre en demi-volée la balle, réduire le temps de réaction de son opposant et finir le point au filet. C’est lors du tournoi de Cincinnati en 2015 que Roger Federer le tente pour la première fois en compétition contre Roberto Bautista Agut. Avant cela, le Suisse l’avait testé à l’entraînement avec Benoît Paire.

"Je venais d'arriver sur le tournoi, j'étais fatigué après un long voyage et je m'entraînais tranquillement avec le Français, expliquait il y a quelques années Roger Federer. Je me souviens que Lüthi Severin, mon coach, me demande pourquoi je ne retourne pas en prenant la balle plus tôt. Je le fais et il me dit : 'Encore plus tôt'. Je pensais sincèrement que ce n'était pas possible. Je l'ai écouté et j'ai effectué ce qui deviendra le SABR. On a joué quelques jeux avec Benoît et j'ai encore réussi à plusieurs reprises ce coup. Sur le coup, je ne pouvais pas croire que j'étais capable de le faire. Benoît était mort de rire et me demandait si je me foutais de lui. C'est comme cela que le SABR est né et je l'ai utilisé en matchs."

Un coup qui, bien évidemment, n’est pas réalisable par tous les joueurs tellement il demande une grande coordination œil, main et pied.


Sur le même sujet

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be