Pamela Anderson, service militaire et timbres: six anecdotes méconnues sur Roger Federer

Le Bâlois qui possède un tram à son nom a donné des petits noms à ses trophées. Voici quelques anecdotes concernant le champion suisse.

Si tout a déjà été écrit sur Roger Federer, qui a maîtrisé à la perfection sa manière de communiquer pendant toute sa carrière, on a retrouvé quelques anecdotes concernant le Maestro.

Fan de Pamela Anderson

Alors qu'il n'est pas encore le grand champion qu'il deviendra, Roger Federer, en 2000, alors qu'il a 18 ans, présente sa chambre à la chaîne de télévision locale Telebasel. Une manière de partir à la découverte des passions du jeune joueur. Dans la chambre de l'adolescent aux cheveux blonds, on retrouve bien évidemment des coupes, un chapeau akubra, des posters de Michael Jordan et de Shaquille O'Neal, et un autre, sur sa porte, de Pamela Anderson. Federer déclarant qu'il est fan de deux sériés : 21 Jump Street et Alerte à Malibu.

>>> A lire aussi: les chiffres de la longue carrière de Roger Federer.

Les regrets de Yonex

L'image de Federer est inséparable de Wilson, la marque de raquette qu'il a utilisée tout au long de sa carrière. Le Suisse étant le plus grand ambassadeur pour la marque américaine. "J'ai littéralement grandi avec une raquette Wilson dans la main", déclara un jour le Bâlois.

Pourtant l’ancien numéro un mondial a essayé dans sa jeunesse de jouer avec une raquette de la marque Yonex. Mais cette dernière était trop lourde pour lui.

Pas de service militaire et il l’a payé cher

Déclaré inapte au service militaire en 2003 à cause de problèmes au dos puis dans l’incapacité d’honorer ses jours de service à cause d’un agenda trop rempli par sa carrière de joueur, Federer a dû s’acquitter de la taxe d’exemption de l’obligation de servir qui existe dans son pays. Onze annuités à hauteur de 3 % de son revenu imposable. Une inaptitude au service qui a fait du bien aux caisses de la confédération.

39 personnes à son mariage

Le 11 avril 2009, FedEx a épousé Miroslava Vavrinec, qui deviendra Mirka Federer, après neuf ans de relation, à Bâle en présence de 39 privilégiés. Aucun joueur de tennis n’a été convié. Ce tout frais mariage où les invités ont été triés sur le volet donnera des ailes au Suisse puisqu’il réalisera, deux mois après, le doublé Roland-Garros - Wimbledon.

Des trophées baptisés

Le Bâlois a décroché 103 trophées dans sa carrière et entrepose une partie de ceux-ci dans une pièce particulière. Certains ont même reçu un petit surnom. Par exemple, celui de Wimbledon 2017 s’appelle Arthur et a eu droit à plusieurs mises en scène sur les réseaux sociaux.

>>> A découvrir: les dix plus beaux points de la carrière de Roger Federer.

Des timbres à son effigie

Star internationale, l’homme aux huit titres à Wimbledon a vu plusieurs pays (Suisse, Autriche, Rwanda, Mozambique, Maldives, Malawi…) éditer des timbres à son effigie. Dans un autre style, la rue qui mène au club de Halle, gagné dix fois par le Suisse, a été nommée Roger-Federer Allee, tout comme celle du Centre national du tennis helvétique à Bienne. À Bâle, les autorités ont donné le nom de Federer Express à l’un de ses trams. Et on image bien que certains fans du Suisse ont nommé leur chien Roger.

Sur le même sujet

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be