L'exploit pour David Goffin face à Alcaraz: "J'ai prouvé que je suis encore capable de faire de grandes choses"

David Goffin était ravi, mardi, après sa victoire contre le numéro 1 mondial Carlos Alcaraz au premier tour du tournoi ATP 500 sur dur d'Astana.

L'exploit pour David Goffin face à Alcaraz: "J'ai prouvé que je suis encore capable de faire de grandes choses"
©Icon Sport

Repêché en tant que lucky loser des qualifications après avoir manqué deux balles de match contre l'Italien Luca Nardi (ATP 152), 19 ans, au 2e et dernier tour dimanche, le Liégeois, 31 ans, 66e mondial, s'est imposé 7-5, 6-3 face à l'Espagnol, 19 ans, vainqueur de l'US Open le mois dernier. "Une victoire face au numéro 1 mondial, c'est toujours satisfaisant", a confié David Goffin. "Surtout avec le niveau de jeu que j'ai eu aujourd'hui. Je suis vraiment content. J'ai toujours su que j'avais les moyens de causer des problèmes à des joueurs de ce calibre. Bien sûr, je ne traverse pas ma meilleure période, je n'ai pas vraiment très bien joué lors des derniers tournois, mais j'y ai toujours cru et j'ai essayé de m'entraîner en conséquence. Lorsque vous affrontez le numéro 1 mondial dans un grand stade, devant une foule importante, le feu que vous avez vous procure une telle énergie pour produire votre meilleur tennis et de toute manière il n'y avait pas d'autre solution. La gestion du match n'était pas évidente, mais je lui suis rentré dedans. J'ai essayé de lui mettre la pression. Comme quoi, avec l'envie de bien faire et en n'ayant rien à perdre, j'ai pu me prouver que mon tennis était toujours là et que je suis encore capable de faire de grandes choses".

C'est la troisième fois - en onze confrontations - que David Goffin bat un numéro 1 mondial. Le Liégeois avait déjà réussi pareil exploit face à un autre Espagnol, Rafael Nadal, au Masters à Londres en 2017, et en ATP Cup à Sydney en janvier 2020. Au deuxième tour, ce mercredi au Kazakhstan, le natif de Rocourt sera opposé au Français Adrian Mannarino (ATP 51), 34 ans.

"J'ai eu un petit coup de pouce en étant repêché comme lucky loser", a poursuivi le N.1 belge. "J'ai hérité d'une deuxième chance, mais je me suis accroché et je l'ai saisie. Je suis super content. Je vais désormais essayer de surfer là-dessus et d'apprendre encore de cette victoire pour essayer de faire mieux et de hausser mon niveau sur cette fin de saison et pour la suite", a-t-il conclu.

"David a joué merveilleusement bien"

Carlos Alcaraz (ATP 1) était, pour sa part, forcément un peu déçu L'Espagnol effectuait sa rentrée sur le circuit après son triomphe à l'US Open et deux matches disputés avec son pays en Coupe Davis, le mois dernier, et était sans doute loin de s'imaginer que l'aventure se terminerait aussi rapidement. "C'était un match difficile, David a joué merveilleusement bien", a-t-il ainsi confié aux médias espagnols à la suite de son élimination. "Revenir à la compétition n'est jamais évident, il avait déjà joué deux matchs sur ce court, qui n'est pas le plus facile à maîtriser. Il est très lent et c'était compliqué. Je n'ai pas réussi à m'adapter et il a été supérieur. Il était très agressif et je ne suis pas parvenu à gérer la pression qu'il mettait sur moi. C'est quelque chose que je dois apprendre. Je dois tirer les leçons de ce genre de matches", a-t-il conclu.

Il s'agit de la deuxième défaite - après celle contre le Canadien Felix Auger-Aliassime en Coupe Davis à Valence - de Carlos Alcaraz depuis son sacre à Flushing Meadows, le 11 septembre, et son accession à la place de N.1 mondial. C'est aussi la première fois en? 67 matches que le jeune Espagnol ne réussit pas à remporter le moindre set. Il n'avait plus perdu en deux manches depuis sa défaite contre le Français Hugo Gaston à Paris-Bercy à l'automne 2021

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be