Rafael Nadal rejoint Ivan Lendl et ses 1 068 victoires

L’Espagnol s’est qualifié en quatre sets au terme d’une rencontre difficile face au Britannique Jack Draper.

Adrien Vigneron
Spain's Rafael Nadal celebrates after winning against Britain's Jack Draper during their men's singles match on day one of the Australian Open tennis tournament in Melbourne on January 16, 2023. (Photo by WILLIAM WEST / AFP) / -- IMAGE RESTRICTED TO EDITORIAL USE - STRICTLY NO COMMERCIAL USE --
L'Espagnol de 36 ans a le sourire : il a évité le piège représenté par Jack Draper. ©AFP or licensors

Nombreux étaient les observateurs à prédire un premier tour compliqué pour Rafael Nadal (ATP 2) face à Jack Draper (ATP 38). Mais l’Espagnol s’est finalement sorti du piège en quatre sets (7-5, 2-6, 6-4, 6-1), dans une rencontre où il aura été inconstant et, surtout, combatif.

Arrivé à Melbourne avec deux défaites en United Cup dans les jambes comme unique préparation, il était évident que le Majorquin allait devoir retrouver repères et rythme sur le court. “Ce n’était pas parfait, mais pour battre Jack il faut bien faire les choses, a-t-il d’ailleurs reconnu en conférence de presse. J’avais besoin d’une victoire. Quelle que soit la manière.”

Cette victoire est acquise et permet à Rafa d’égaler les 1 068 succès professionnels du Tchèque Ivan Lendl, encore loin cependant de l’Américain Jimmy Connors (1 274) et du Suisse Roger Federer (1 251). “J’ai accepté les erreurs, j’ai été suffisamment humble pour accepter qu’il y aurait des hauts et des bas, ce qui est normal lorsqu’on n’est pas dans une dynamique de victoires”, a encore commenté le joueur de 36 ans. Heureusement pour lui, le jeune Britannique n’a pas pu profiter de son inconstance. Le second a même craqué physiquement le premier, terminant la rencontre avec des crampes.

Rafael Nadal a expliqué se sentir bien. “Physiquement, je ne suis pas mal : le pied va bien, je suis assez rapide sur le court”. Une bonne nouvelle vu les nombreux pépins vécus par le gaucher lors du deuxième semestre l’an dernier. “Bien sûr, quand on se déchire deux fois les abdominaux, il faut du temps avant de retrouver la confiance pour exécuter les bons gestes. Pendant des mois, j’avais du mal à lancer la balle au service et à la frapper correctement. Il m’a fallu beaucoup de travail pour retrouver un service normal et je pense y être parvenu”, a-t-il assuré.

Au deuxième tour, ce mercredi, Rafael Nadal retrouvera l’Américain Mackenzie McDonald (ATP 65). Les deux hommes se sont affrontés à une seule reprise, sur la terre battue de Roland-Garros en 2020. L’Espagnol s’était imposé assez nettement en trois sets. L’adversaire est, en théorie, largement à sa portée mais il sera important de soigner la copie. Histoire de monter, comme il sait le faire, en puissance au fil des rencontres car de sérieux obstacles pourraient se dresser sur sa route si la logique est respectée : Tiafoe, Medvedev ou encore Tsitsipas.

Tous les scores de tennis en live

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be