Australian Open : Jérémy Chardy ou le récit d’un revenant

Le Français de 35 ans a effectué un retour victorieux sur le circuit après un an et demi de galères.

Adrien Vigneron
France's Jeremy Chardy hits a return against Colombia's Daniel Elahi Galan during their men's singles match on day two of the Australian Open tennis tournament in Melbourne on January 17, 2023. (Photo by MANAN VATSYAYANA / AFP) / -- IMAGE RESTRICTED TO EDITORIAL USE - STRICTLY NO COMMERCIAL USE --
Le dernier match disputé par le Français remontait à l'US Open... 2021. ©AFP or licensors

504 jours ! C’est la durée qui sépare le dernier match disputé par Jérémy Chardy et son retour sur le circuit professionnel, ce mardi à l’Australian Open.

Le 31 août 2021 précisément, à l’US Open, le Français s’était incliné devant l’Italien Matteo Berrettini en trois sets. Depuis, il avait complètement disparu de la circulation. La faute, dans un premier temps, à une mauvaise réaction de son corps au vaccin contre le Covid-19. Le moindre effort physique lui enlevait toute énergie. Au fil du temps, Chardy a commencé à se sentir mieux, à reprendre les entraînements de manière plus intensive. Mais il a été stoppé dans son élan par une blessure au genou. “J’ai perdu un bout de cartilage”, explique-t-il en évoquant des moments très difficiles. “Du jour au lendemain, tu passes d’avoir plein d’objectifs, t’entraîner à… plus rien. Ta vie change du jour au lendemain…”, souligne-t-il.

Désormais non classé, Jérémy Chardy a reconnu avoir eu peur au moment d’affronter le Colombien Daniel Elahi Galane (ATP 70) ce mardi. “Je n’étais pas stressé, j’avais peur. C’était l’inconnu. Je ne savais pas comment j’allais jouer, comment j’allais me sentir, comme si je ne connaissais plus mes schémas de jeu…, avoue-t-il. J’avais l’impression que je n’avais jamais joué au tennis. Je ne savais pas comment servir, faire un coup droit, un revers, j’étais dans le noir… Et petit à petit, j’ai commencé à me sentir mieux, à trouver des repères…”

Jusqu’à signer cette magnifique victoire en quatre sets (1-6, 7-5, 6-1, 6-4). Certes, face à un adversaire diminué par une gêne aux abdominaux. Mais pas assez pour réduire le plaisir retrouvé de son adversaire. Ce dernier, à 35 ans, se voit d’ailleurs poursuivre sur sa lancée. “Pour l’instant, je joue. Si je joue bien, je voudrai continuer”, assure-t-il.

Il est l’entraîneur d’Ugo Humbert

Problème : depuis son dernier match à l’US Open, sa situation a évolué. Le natif de Pau est devenu le directeur du tournoi Challenger organisé dans la ville éponyme et également l’entraîneur de son compatriote Ugo Humbert (ATP 106), 24 ans. Versés dans la même partie de tableau, les deux Français pourraient se retrouver en huitièmes de finale. “Je n’ai vraiment pas envie de le jouer ! Ce serait bien qu’on trouve un coach pour lui, souligne Jérémy Chardy. Mais tant qu’il n’aura personne, je ne le lâcherai pas.”

Au deuxième tour, l’obstacle Daniel Evans (ATP 30) se dressera sur la route du joueur de 35 ans. Les deux hommes se connaissent bien pour s’être rencontrés à six reprises pour trois victoires chacun. Mais les trois dernières, toutes en 2021, ont été signées par le Britannique. Un gros challenge, donc.

Tous les scores de tennis en live

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...