Le top 40 mondial et une nouvelle partenaire de double pour Kimberley Zimmermann

Sans faire de bruit, la Bruxelloise gravit les échelons du ranking mondial.

Adrien Vigneron
Belgian Kimberley Zimmermann pictured in action during a tennis match between Belgian pair Zanevska - Zimmermann versus US' Krawczyk - Dutch Demi Schuurs, in the second round of the women's doubles at the Roland Garros French Open tennis tournament, in Paris, France, Friday 27 May 2022. This year's tournament takes place from 22 May to 5 June. BELGA PHOTO BENOIT DOPPAGNE
Kimberley Zimmermann gravit les échelons année après année.

Dans la foulée de sa demi-finale disputée à Hobart vendredi dernier, Kimberley Zimmermann a encore glané quelques places au classement mondial du double dames. Un bond de quatre positions précisément, qui permet à la Bruxelloise de faire son entrée dans le Top 40 de la discipline pour la toute première fois de sa carrière.

Se partageant entre la Belgique et l’Allemagne durant la préparation hivernale, où elle s’est notamment entraînée aux côtés de son compagnon et ancien joueur Yannick Maden, la jeune femme de 27 ans en a profité pour travailler son explosivité et certains aspects de son jeu tels que le fond de court et la volée. “Avec l’idée d’être plus solide dans la diagonale et de développer mes bonnes réactions au filet, entame-t-elle. En plus des entraînements, j’ai aussi participé à un tournoi à Angers, histoire de garder le rythme. Je ne voulais pas rester deux mois et demi sans jouer de match.”

Lors de cette compétition en France, où elle a été éliminée d’entrée, on a pu découvrir sa nouvelle partenaire du moment : l’Ukrainienne Nadiia Kichenok, 30 ans, 75e mondiale en double. “C’est une fille sympa avec qui je m’entends bien. On avait déjà joué ensemble au mois d’octobre à Guadalajara (Mexique) et je cherchais une fille qui ne disputait que le double.”

Pas de Maryna Zanevska donc, avec qui elle avait atteint les quarts de finale de Roland-Garros l’an dernier avant de remettre le couvert à Wimbledon puis l’US Open. “Ne pas jouer l’Australian Open avec Maryna était une décision difficile. On s’entend vraiment bien sur et en dehors des courts. Nous sommes des amies. On mange souvent ensemble, je vais voir ses matchs quand c’est possible et vice-versa. Mais c’était préférable de trouver une partenaire fixe pour cette tournée de plusieurs semaines, afin de construire sur le long terme.”

Doit-on en déduire que l’on ne verra plus la “Team Z” lors des prochains tournois du Grand Chelem ? “Je n’ai pas encore de plan établi pour la suite. Je joue avec Nadiia ici et, comme beaucoup d’autres filles le font, on tirera le bilan après. Cela va dépendre de nos résultats, évidemment, mais aussi de l’évolution du classement de ma partenaire.”

Kimberley Zimmermann, désormais 39e mondiale, peut en effet lorgner les tableaux principaux des plus grosses compétitions à venir. Les Masters 1000 en tête, où elle a bien l’intention de s’aligner. “Jouer les meilleurs tournois du monde était mon objectif. J’aspire maintenant à monter encore plus haut mais sans vraiment me mettre de pression par rapport ranking. Je veux surtout augmenter mon niveau et le maintenir au fil des matchs.”

Ce jeudi matin (pas avant 7h en Belgique), la native de Wemmel et Nadiia Kichenok seront opposées à la paire locale composée d’Alexandra Bozovic (WTA 219 en double) et Lizette Cabrera (WTA 309).

Tous les scores de tennis en live

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be