Elise Mertens, éliminée à l'Open d'Australie, ne peut pas se "reprocher grand-chose. Aryna a été phénoménale"

Elise Mertens n'était pas trop déçue, samedi à Melbourne, après avoir été éliminée au stade du troisième tour de l'Open d'Australie. Dans la Margaret Court Arena, la numéro 1 belge, 32e mondiale, 27 ans, demi-finaliste en 2018, a subi la loi de la Bélarusse Aryna Sabalenka (WTA 5), 24 ans, son ancienne partenaire de double, avec qui elle avait triomphé en 2021. Elle s'est incllnée 6-2, 6-3 en 1h14 de jeu.

Elise Mertens (WTA 32) pictured during a women's singles third round match between Belgian Mertens (WTA 27) and Belarus Sabalenka (WTA 5) at the 'Australian Open' tennis Grand Slam, Saturday 21 January 2023 in Melbourne Park, Melbourne, Australia. BELGA PHOTO PATRICK HAMILTON
Elise Mertens (WTA 32) pictured during a women's singles third round match between Belgian Mertens (WTA 27) and Belarus Sabalenka (WTA 5) at the 'Australian Open' tennis Grand Slam, Saturday 21 January 2023 in Melbourne Park, Melbourne, Australia. BELGA PHOTO PATRICK HAMILTON

"Pour la tête de série que j'étais, il s'agissait sans doute de l'un des troisièmes tours les plus difficiles", a confié Elise Mertens à Belga. "Mes deux premiers tours n'avaient pas été évidents non plus, mais là je tombais sur l'une des joueuses les plus en forme du moment. Il n'y avait pas grand-chose à faire. Ce n'est pas que j'ai mal joué où que mon service ne passait pas. Le premier set est allé vite, mais dans le deuxième, j'ai certainement essayé de réagir, de tenter des choses pour revenir. J'ai continué à me battre. Il y a d'ailleurs eu un jeu très long que j'ai pu remporter (pour revenir à 2-2, ndlr). À l'arrivée, je ne peux pas me reprocher grand-chose. Aryna a été phénoménale".

Les statistiques ne mentent pas, avec notamment 32 coups gagnants frappés par Aryna Sablenka, contre 12 pour Elise Mertens, qui n'est parvenue à gagner que 54% des points derrière sa première balle de service. Cela fait d'ailleurs plus de trois ans, en octobre 2019 au WTA Elite Trophy à Zuhai, que la Limbourgeoise n'a plus réussi à prendre un set à la Bélarusse.

"Son service, même sa deuxième balle, est une sacrée arme, ainsi que sa puissance physique", a ajouté Elise Mertens. "Mentalement, elle a aussi progressé. Elle est beaucoup plus stable. On ne peut dès lors rien lui donner, pas lui faire de cadeaux. J'ai essayé de serrer le jeu dans le deuxième set, mais j'avais beaucoup de difficultés à tenir mon service. J'avais beau passer une première balle à 170 km/h, je prenais encore un retour gagnant. Il fallait compter sur un peu de réussite, mais elle était trop forte".

Tous les scores de tennis en live

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be