La Goffin-dépendance a encore parlé

Quand le Liégeois s’incline en Coupe Davis, la Belgique perd.

South Korea's Kwon Soon-woo (L) shakes hands with Belgium's David Goffin (R) after their singles match of the Davis Cup tennis qualifiers first round between South Korea and Belgium in Seoul on February 5, 2023. (Photo by Jung Yeon-je / AFP)
Ce dimanche lors du match de Coupe Davis en Corée du Sud, David Goffin s'est incliné contre Kwon Soon-woo et la Belgique a perdu 3-2. ©AFP or licensors

L’équipe belge de Coupe Davis a connu une grande désillusion lors de son match de qualification pour la phase finale de l’épreuve. Alors que la formation de Johan Van Herck menait 0-2 après la première journée, celle-ci a complètement craqué, ce dimanche. La paire Joran Vligen-Sander Gillé s’est pris les pieds dans le tapis (7-6, 7-6) contre les modestes Jisung Nam (ATP 152 en double) et Minkyu Song (ATP 147) avant que David Goffin (ATP 41) ne s’incline en trois manches (3-6, 6-1, 6-3) face à Soonwoo Kwon (ATP 61) dans le duel des numéros 1. Toute la pression se retrouvait finalement sur les épaules de Zizou Bergs (ATP 115) qui n’est pas parvenu à dominer le très défensif Seong Chang Hong (ATP 237) 6-3, 7-6 (7/4).

Voilà une défaite qui prouve une fois de plus toute la magie de la Coupe Davis, mais qui met aussi en avant une évidence : la Goffin-dépendance. Depuis 2012 et le premier match du Liégeois avec notre pays, les six fois où l’ancien finaliste du Masters en 2017 s’est incliné, la Belgique a perdu. C’est arrivé contre la Serbie en 2013 (défaite contre Viktor Troicki), le Kazakhstan en 2014 (défaite contre Andrey Golubev), la Grande-Bretagne en 2015 (défaite contre Andy Murray), l’Australie en 2019 et 2022 (défaite contre Alex de Minaur) et face à la Corée du Sud ce week-end (contre Soonwoo Kwon). Sans le Liégeois qui affiche un bilan de 82,85 % de victoires en Coupe Davis, il est certain que notre pays n’aurait jamais disputé deux finales de l’épreuve en 2015 et 2017. Le constat de cette dépendance est assez inquiétant pour l’avenir de notre équipe nationale, car le Liégeois est plus proche, à 32 ans, de la fin que du début de sa carrière. Les fans belges croisent les doigts pour que notre numéro 1 réponde présent en septembre pour le match de barrage que la Belgique devra disputer pour se maintenir dans le groupe mondial.

Quel avenir pour la Coupe Davis ?

Tous les scores de tennis en live

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...