Tennis Le Suisse a rendez-vous avec David Goffin en huitièmes.

David Goffin n’est qu’à une victoire de devoir de nouveau croiser le fer avec Roger Federer. Si le Liégeois bat Mikhail Kukushkin, il retrouvera un Suisse qui a laissé une belle impression face à Albert Ramos (6-2, 7-6 (5)). Mené 4-1 dans le jeu décisif, il a rapidement serré les boulons pour avoir le dernier mot en deux sets face à son tombeur de 2015. "Mon premier set a vraiment été très bon, parce que j’étais très concentré et avais la bonne énergie", sourit Federer. "Je suis bien revenu dans le jeu décisif, donc globalement je suis content. Je repensais à ce match de 2015, c’est vrai. J’avais même regardé des highlights."

Alors que sa femme et les enfants ne sont pas avec lui ici cette année, juste ses parents, Federer a décidé de ne pas résider dans le centre-ville de Shanghai mais de prendre la même option que Novak Djokovic en s’installant dans un resort plus proche du stade. "Je me suis dit que ça valait le coup de tenter, que ça serait plus relax, moins fatigant au niveau des trajets."

Trente-huit ans ou pas, tout gagné ou pas, c’est plus fort que lui: il ne laisse toujours rien au hasard.