A Moscou, c'était la Saint-Mathieu

Tennis

Serge Fayat

Publié le

Le jeune Français a remporté le tout premier tournoi de sa carrière

MOSCOU Il paraît qu'il s'agissait de la toute première fois qu'il se rendait en Russie... Paul-Henri Mathieu, en tout cas, n'aura pas effectué le voyage pour rien. Le jeune Français (ATP 83), 20 ans, qui s'était révélé ce printemps en atteignant les huitièmes de finale sur la terre battue de Roland-Garros, y a ainsi remporté dimanche le tout premier tournoi ATP de sa carrière en dominant Sjeng Schalken (ATP 17) 4-6, 6-2, 6-0 en finale.

`C'est pour connaître des moments pareils que je me suis mis à jouer au tennis, confia-t-il, heureux comme un gosse. Je remercie le public moscovite pour son soutien. Il a vraiment été fantastique!´

S'il faut un début à tout, Paul- Henri Mathieu n'aurait, cependant, jamais imaginé que la Kremlin Cup représenterait le théâtre du premier sacre de sa carrière. Professionnel depuis 1999, l'Alsacien était ainsi déjà tout content de s'être extirpé du tableau qualificatif. Il n'empêche, lancé comme une fusée, c'est bien lui qui mata toute la concurrence, battant respectivement Tommy Robredo (ATP 36), Jiri Novak (ATP 12), Rainer Schüttler (ATP 30), Marat Safin (ATP 4) et Sjeng Schalken pour brandir le trophée.

`J'avoue qu'il m'est assez difficile de réaliser que je viens de remporter mon tout premier tournoi. Il n'arrive pas souvent qu'un joueur issu des qualifications finisse par gagner l'épreuve. Le premier set de cette finale fut vraiment pénible. J'étais terriblement nerveux. Mais bon, je savais que je pouvais revenir et je considère que les deux sets suivants furent les meilleurs de toute ma semaine. J'y ai pratiqué un tennis de rêve, même plus beau que lors de ma demi-finale contre Marat Safin.´ Paul-Henri Mathieu risque, du coup, de poser un fameux dilemme à son capitaine Guy Forget dans le cadre de la finale de la Coupe Davis qui opposera, du 30 novembre au 1er décembre au Palais Omnisports de Paris-Bercy, la France à... la Russie. Déjà réserviste lors de la demi-finale contre les Etats-Unis à Roland- Garros, le Français, qui compte également sur sa carte de visite une victoire contre Pete Sampras à Long Island, a marqué de précieux points cette semaine.

`J'ai une petite chance, sourit-il. A l'heure actuelle, certes, j'ai juste envie de remporter un maximum de matches lors des deux ou trois tournois que je disputerai encore cette saison. Je ne peux d'ailleurs trop fêter car je dois prendre le chemin de Lyon...´

En attendant un éventuel appel en équipe de France de Coupe Davis, Paul-Henri Mathieu a amassé dans la capitale russe plus d'argent qu'il n'en a gagné depuis le début de sa carrière. Sa victoire lui a permis d'empocher un joli chèque de 133.000 dollars, contre les 98.832 qu'il avait jusqu'à présent touchés.

© Les Sports 2002

Newsletter Sports+

Vos articles Sports

Fil info