André Stein, le président de l’AFT veut permettre aux organisateurs de tournois annulés de pouvoir les reprogrammer plus tard dans la saison. Des nouveaux calendriers vont voir le jour pour les interclubs nationaux et régionaux.

Si on parle énormément des annulations et des reports de tournois au niveau international, il ne faut pas oublier que la crise du coronavirus a aussi frappé de plein fouet le tennis belge avec la fermeture des infrastructures sportives et des clubs à une période de l’année où les préparatifs de la saison d’été battent leur plein.

Président de l’AFT, l’aile francophone du tennis belge, André Stein a déjà établi des pistes de réflexion pour la suite des événements quand le confinement prendra fin à une date encore inconnue de tout le monde.

“Entre maintenant et la fin du confinement mais peut-être aussi après, de nombreux tournois vont être malheureusement annulés. L’idée serait de permettre aux organisateurs de reprogrammer leurs tournois plus tard dans la saison. Le grand inconvénient de cette initiative serait de se retrouver avec plusieurs compétitions la même semaine. J’en suis conscient. Mais cette juxtaposition d’épreuves serait moins gênante à ce niveau qu’au niveau international.” 

L’idée est clairement de ne pas défavoriser un club par rapport à un autre et de permettre à chacun d’organiser son tournoi qui représente une source de revenus non-négligeable, tout comme les interclubs. 

“On parle là d’un poumon financier vital pour les clubs, poursuit lucidement André Stein. Théoriquement ils sont programmés à partir du 20 avril dans certaines régions. En ce qui concerne les interclubs nationaux, en accord avec Tennis Vlaanderen, un nouveau calendrier sera établi, dans la mesure du possible, en fonction de la date à laquelle les compétitions pourront reprendre. En ce qui concerne les interclubs régionaux, en accord avec les régions, un nouveau calendrier sera établi par les régions en fonction des spécificités régionales. Les interclubs, et là j’avance des hypothèses qui n’ont pas encore été discutées, pourraient se disputer sous d’autres formules. D’habitude on ne joue pas trop en juillet et en août. Peut-être qu’ici il faudra s’adapter.”

Comme toutes les fédérations sportives.