"Elise Mertens et Aryna Sabalenka ont confirmé mettre partiellement entre parenthèses un partenariat extrêmement réussi", a indiqué la WTA. "Sabalenka veut se concentrer sur le simple, conserver son énergie. Le duo jouera toutefois quelques tournois WTA 500 et 1000."

Formée depuis l'Open d'Australie 2019, la paire belgo-biélorusse a disputé 12 tournois ensemble en 2019, dont le Masters de fin de saison, et 7 en 2020 malgré la pandémie de coronavirus qui a provoqué l'arrêt du circuit pendant de longues semaines.

"Évidemment que j'aime jouer en double", a dit Sabalenka. "Mais j'ai envie d'essayer quelque chose d'autre. J'espère que si un jour je prenais la décision de jouer à nouveau en double, j'aurais cette fille avec moi", a ajouté la Biélorusse en pointant la Limbourgeoise.

"J'aime juste jouer des matches", a répondu Mertens. "Mais oui, elle peut évidemment essayer et nous verrons bien. Si elle aime toujours jouer en double, je suis là."

Mertens et Sabalenka, lauréates de l'US Open 2019 et de l'Open d'Australie 2021, deviendront lundi les prochaines reines du circuit en double. Chose qu'aucune Belge n'était parvenue à faire hormis Kim Clijsters en 2003, alors également au firmament de la hiérarchie en simple.

Sabalenka, 22 ans, est 7e mondiale en simple, son classement le plus élevé depuis le début de sa carrière. Neuf titres sur le circuit, dont trois en 2020 et un en 2021 à Abou Dhabi, la Biélorusse a été éliminée en huitièmes de finale du simple à Melbourne Park, battue par Serena Williams (WTA 11/N.10) en trois sets. Elise Mertens (WTA 16) a été éliminée au même stade de la compétition, par la Tchèque Karolina Muchova (WTA 27).

Mertens savait que Sabalenka voulait se concentrer sur le simple

"Aryna m'avait prévenu début janvier et je savais que ce serait donc notre dernier tournoi du Grand Chelem ensemble", a déclaré la N.1 belge. "C'est sa décision et je la respecte. Le double prend beaucoup d'énergie, mais c'est la raison pour laquelle nous essayons aussi de le rendre fun. Le simple est déjà suffisamment stressant. Nous allons malgré tout continuer à jouer des tournois ensemble, comme à Dubaï et à Miami prochainement. J'ai encore envie de jouer en double en Grand Chelem, car j'aime jouer des matches, et je verrai comment trouver une nouvelle partenaire. Et puis, si Aryna change d'avis, elle sait où me trouver", sourit-elle.