Tennis

L'Américain Reilly Opelka a remporté dimanche à New York son premier titre sur le circuit ATP, grâce à ses 43 aces en finale, qui ont mis fin à l'incroyable parcours du Canadien Brayden Schnur.

Tombeur la veille de son compatriote John Isner, 9e mondial, avec déjà le même nombre d'aces, Opelka a justifié son statut de favori de cette finale en s'imposant 6-1, 6-7 (7/9), 7-6 (9/7).

Mais Schnur, 154e mondial et inconnu du grand public jusqu'à cette semaine, l'a poussé dans ses derniers retranchements.

Le Canadien, issu des qualifications, est passé complétement à côté de la première manche, perdue en dix-huit minutes.

Il a joué ensuite crânement sa chance, lui qui affichait avant cette semaine new-yorkaise un bilan désastreux de cinq défaites en autant de matches disputés sur le circuit ATP.

Quand Opelka, 21 ans, a gaspillé dans le jeu décisif du 2e set une première balle de match avec une double-faute, Schnur en a aussitôt profité pour empocher la manche.

Les deux joueurs sont restés dos à dos pendant le troisième set, puis dans le jeu décisif, avant que Schnur ne craque avec sa deuxième double-faute de la finale à 6-6.

Opelka n'a cette fois pas laissé passer sa chance et a remporté, grâce à un dernier ace, le match le plus important de sa jeune carrière.

"Je suis super heureux d'avoir remporté mon premier titre aux Etats-Unis et en particulier à New York", a déclaré Opelka, qui sera lundi 56e mondial, son meilleur classement ATP.

"Brayden s'est battu jusqu'au bout, il a démontré toute cette semaine et durant la finale qu'il n'abdiquait jamais", a poursuivi l'ancien vainqueur du tournoi de Wimbledon juniors (2015).

Schnur, 23 ans, n'a pas pu retenir ses larmes lors de la cérémonie protocolaire.

"J'ai vécu une semaine incroyable. Si on m'avait dit en décembre que j'atteindrais la finale d'un tournoi ATP, je ne l'aurais pas cru", a avoué le Canadien, désormais aux portes du top 100 mondial (N.107).