"J'ai vraiment hâte de passer de bons mois cet été, avec Wimbledon et les Jeux olympiques", avait-t-il déclaré, se disant décidé à "participer aux meilleurs tournois". L'Ecossais a confirmé ainsi lundi prendre part au tournoi du Queen's (du 14 au 20 juin) pour préparer la troisième levée du Grand Chelem de l'année.

Andy Murray n'a plus joué en simple au Queen's depuis 2018, tournoi qu'il a remporté une cinquième fois en 2016. Il avait cependant gagné le double il y a deux ans pour saluer son retour après ses opérations à la hanche en janvier 2019.

"Les temps sont difficiles pour tout le monde, et ce serait super de pouvoir jouer devant le public en Angleterre. Le tournoi du Queen's a toujours eu beaucoup de sens pour moi. J'y ai gagné mon premier match ATP, j'ai gagné en simple plus que dans n'importe quel tournoi durant ma carrière et je n'oublierai jamais notre victoire en double en 2019."

Vainqueur de trois Grand Chelem (US Open en 2012 et Wimbledon en 2013 et 2016), Murray a vu sa carrière fortement perturbée depuis 2017 par des blessures à une hanche et à l'aine, plusieurs opérations, et le coronavirus.

"Je me sens bien en ce moment", avait toutefois balayé le Britannique, qui n'a pas joué un match depuis qu'il avait dû déclarer forfait pour blessure au tournoi de Miami en mars.

L'actuel 123e mondial s'est entraîné dimanche à Rome avec Diego Schwartzman et Novak Djokovic en marge du Masters.

"Je veux jouer contre les joueurs du plus haut niveau possible car je pense que cela m'aidera à améliorer mon jeu plus rapidement", a-t-il expliqué, espérant obtenir ensuite une wild card pour l'un des tournois se tenant la troisième semaine de mai, soit Genève, soit Lyon.

Murray, qui aura 34 ans la semaine prochaine, voudrait ensuite disputer Roland Garros début juin, sans toutefois savoir s'il devra pour cela gagner sa place en qualifications ou s'il se verra accorder une wild card.

"Cela ne me dérange pas s'ils ne veulent pas me donner de wild card. C'est très bien, ils peuvent en donner à qui ils veulent", a-t-il observé. "C'est juste que cela complique un peu mon planning, mais nous devrions le savoir d'ici une semaine ou deux."