La Fondation d’utilité publique Hope and Spirit est sans conteste l’une des initiatives privées qui œuvrent le plus pour le développement du tennis en Belgique. À côté des structures fédérales, l’AFT et Tennis Vlaanderen, celle-ci offre à de nombreux boursiers (54 jeunes entre 12 et 18 ans lors de l’année scolaire 2019-2020) des aides pour leur permettre de se développer dans leur sport de prédilection mais aussi de combiner parfaitement la pratique du tennis avec les études. Le but n’étant pas d’en faire spécialement les grands champions de demain : “Des jeunes qui décrochent un diplôme et qui possèdent une roue de secours s’ils ne réussissent pas dans le tennis, voilà notre objectif, expliqua Daniel Meyers le fondateur de Hope and Spirit. On aura réussi notre mission si dans notre patrimoine on retrouve des joueurs qui sont diplômés et qui après leur boulot vont taper la balle à un bon niveau belge dans un club.” Et si l’un d’eux devient un jour un joueur du top 100, la Fondation sera fière d’avoir participé à son développement.

© D.R.

Et comme ils aiment dorloter leurs boursiers mais aussi leurs sponsors qui permettent à la Fondation de vivre, Daniel Meyers et toute son équipe ont organisé, samedi dernier, au club du Parival de Rixensart le Volvo Business Trophy. Un tournoi placé sous le signe de la convivialité et la bonne humeur où boursiers, sponsors mais aussi des pros de la raquette comme Ysaline Bonaventure, à peine revenue de l’US Open à New York, et Steve Darcis s’affrontaient toute la journée en doubles avec des paires qui changeaient lors de chaque rencontre. Le but étant bien évidemment de s’amuser et que tout le monde fasse connaissance, sur les terrains, avec des binômes très hétéroclites composés parfois d'un joueur d'un niveau international avec un C30.6.

© D.R.

Très attachée aux mouvements ou aux initiatives qui aident la jeunesse mais qui favorisent aussi l’inclusion des personnes qui souffrent d’un handicap, la Ministre des Sports de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Valérie Glatigny était présente dans le Brabant wallon pour découvrir sur les courts le travail réalisé par Hope and Spirit. Et comme de nombreux spectateurs, elle fut, notamment, très agréablement surprise par le niveau de jeu de la jeune Ruby, une joueuse autiste qui est classée B-15.1, et de Morgan, un jeune trisomique, qui firent le show lors du match d’ouverture avec comme partenaires Ysaline Bonaventure et Steve Darcis. Le rôle social de la Fondation étant pleinement rempli dans cette branche surnommée “Together to the top” qui offre son aide à de jeunes Belges n’ayant pas démérité et qui pour des raisons diverses (handicap, blessure, études…), ne peuvent prétendre à l’octroi d’une bourse classique. Président de l’AFT, André Stein avait également fait le déplacement dans le fief de la famille Vanderlinden pour marquer son soutien au travail réalisé par Daniel Meyers et sa team. Et comme s’ils étaient conscients du bien-fondé de Hope and Spirit, les dieux du ciel gratifièrent le tournoi d’un magnifique soleil. Et au bout de la journée, les vainqueurs furent tout simplement le tennis et l’esprit de Hope and Spirit.

© D.R.

© D.R.