Il a osé prendre un risque qui s'est avéré payant. Le Français, classé en dehors du Top 200, avait joué les qualifs à Doha. Après avoir battu Gaio et Polansky, il s’était incliné au dernier tour qualif face au Russe Karantsev (2-6, 1-6). Conscient que la situation sanitaire était un peu folle, ce joueur de 24 ans a pris l’avion pour Melbourne Park en tant qu’alternate. Il a subi la quarantaine sans savoir s’il jouerait au final. Le forfait tant attendu est venu très tardivement. Federico Delbonis a renoncé avant son premier tour. Non seulement, il a eu la chance d’être aligné sur le terrain, mais, en plus, il a hérité d’un tour digeste. Face à lui, se dressait Juan Ignacio Londero. L’Argentin, ATP 83, ne raffole pas de cette surface rapide. L’histoire se transforme en conte de féé à la fin du 2e set. Après la perte du premier set, le Français d’Aix-en-Provence a raflé les trois manches suivantes 4-6, 6-3, 6-0, 6-3.

Il empoche donc le jackpot (65.000 euros) et surtout il a remporté le match le plus important de sa carrière.

Au prochain tour, il rencontrera soit le qualifié Ymer soit la 8e tête de série Schwartzman.