La Japonaise Naomi Osaka a remporté l'Open d'Australie pour la seconde fois de sa carrière après 2019. La numéro 3 mondial a facilement battu la surprise américane Jennifer Brady (24e WTA) en deux sets : 6-4, 6-3.

Après une belle entame de match de la Japonaise, qui en a profité pour breaker Brady sur son 2e jeu de service, l'Américaine s'est relâchée et a sorti plusieurs bons points pour recoller à trois partout.

Dans la suite du set, les deux joueuses ont chacune empoché leurs jeux de service. Mais à 5-4 pour Osaka, l'Américaine s'est crispé sur son service. Commettant une double faute sur une balle de jeu, elle a ensuite permis à la Japonaise d'obtenir une balle de break, que celle-ci a converti après une nouvelle grosse erreur de son adversaire à la volée. 

Le début de la seconde manche a débuté comme la fin de la première. Après un jeu de service facile, Osaka a directement breaké son adversaire. Un break confirmé dans la foulée par la Japonaise. La numéro 3 mondial a encore conforté son avance dans le 2e set en réalisant un deuxième break lui permettant de mener 4 à 0.

Malgré un dernier sursaut de Brady qui est revenue à 5-3, Osaka n'a pas laissé l'opportunité à son adversaire de recoller entièrement et s'est adjugé le match 6-4, 6-3. Son 2e Open d'Australie, le quatrième Grand Chelem de sa carrière.