Moins de 24 heures après avoir allumé Instagram, Ashleigh Barty est passée par la case "conférence de presse". L’Australienne de 25 ans a d’emblée confié qu’elle souhaitait que son nom soit retiré tout de suite du ranking. "Je sortirai du classement lors du prochain cycle, qui sera à Miami. C’est un nouveau départ pour le WTA Tour et ce sera une période excitante", dit celle qui a déjà transmis la demande à la WTA.

Le lundi 4 avril, Iga Swiatek a de fortes chances de monter sur le trône. Le timing est intéressant pour la Polonaise qui avait remporté Roland-Garros en 2020 et qui vient de s’adjuger Indian Wells, ce qui la rend assez légitime. Ashleigh Barty l’a déjà adoubée. "Je ne sais pas exactement quels sont les différents scénarios, avouait la future ex-n°1 mondial. Je n’ai jamais trop regardé le classement de toute façon, mais je sais que si c’est Iga, il n’y a pas de meilleure personne possible. C’est une personne incroyable, et une grande championne. J’aime l’énergie qu’elle a apportée sur le court."

En réalité, seule Paula Badosa a encore une chance minime de ravir la première place mondiale. L’Espagnole doit remporter le tournoi en espérant une défaite de la Polonaise dès le premier tour. Krejcikova est forfait à Miami. Sakkari a trop de points à défendre.

Du jour au lendemain, celle qui venait de grimper à la deuxième place mondiale s’est retrouvée avec une immense chape de pression sur les épaules. "Quand nous avons lu toutes les informations, nous avons réalisé qu’il n’y a aucun sens à vraiment penser à tout cela pour le moment. Nous devons rester concentrés sur notre travail", a expliqué Iga Swiatek.

Thibaut Vinel