L’hécatombe du tableau masculin n’a pas pollué le tableau des dames.

Ashleigh Barty, qui n’oubliera jamais l’Open de Miami, aura fort à faire pour vivre ses émotions de 2019. Il y a deux ans, elle y avait remporté son premier grand titre qui l’avait lancée sur la voie royale. Quelques mois plus tard, elle s’adjugeait le titre à Roland-Garros avant de prendre la place de n°1 mondial.

Son retour au Hard Rock Stadium aura plus de relief avec les présences de huit autres membres du top 10 : Osaka, Halep, Kenin, Svitolina, Pliskova, Sabalenka, Andreescu et Kvitova. Seule Serena Williams a renoncé au voyage à cause d’une petite intervention chirurgicale.

Lors de la première journée, Venus Williams, 40 ans, qui prenait part à son 21e Miami, a été sortie au terme d’un match à suspense. Dans le tie-break du 2e set, Zarina Diyas a eu deux balles de match avant de devoir sauver deux balles de set pour finalement s’imposer 6-2, 7-6 (10).

Côté belge, Elise Mertens se sentira seule. Ni Kirsten Flipkens ni Greet Minnen n’ont franchi le 2e et dernier tour des qualifs. La Limbourgeoise défiera soit la Tchèque Kristyna Pliskova soit l’Anglaise Boulter avant de croiser en théorie Kontaveit puis Osaka.