Henin s’est hissée en finale à Eastbourne après avoir battu Clijsters en trois sets

EASTBOURNE Justine Henin (WTA 3) a marqué des points à la veille de Wimbledon ! La lauréate de Roland-Garros s’est ainsi qualifiée, vendredi, pour la finale du tournoi sur gazon d’Eastbourne, doté de 600.000 dollars, en battant Kim Clijsters (WTA 2), qu’elle pourrait retrouver en demi-finale dans l’enceinte du All England Club dans une quinzaine de jours. Alors que la Limbourgeoise était supposée se révéler la plus forte sur cette surface, c’est au contraire la Famennoise qui fut la meilleure et lui coupa l’herbe sous le pied. Elle s’est imposée 6-3, 5-7 et 6-1 en 1 h 57 minutes de jeu pour s’offrir l’opportunité de décrocher son 27e titre en finale contre Anastasia Myskina (WTA 11).

“Je suis très contente”, confia-t-elle le sourire aux lèvres, à l’issue de sa victoire, la onzième en vingt et une confrontations, contre sa compatriote. “Je suis venue ici à Eastbourne pour trouver mes repères sur le gazon, et figurer en finale est assez chouette. Ce ne fut pas un match facile, devoir batailler deux heures sur herbe, c’est beaucoup, mais je pense avoir dans l’ensemble très bien joué. J’ai franchement bien servi et je me suis montrée très agressive dans les premier et troisième sets.”

N’ayant disputé qu’un match sur herbe ces deux dernières années, Justine Henin aura, effectivement, prouvé qu’elle pouvait bel et bien avoir la main verte. Servant la bagatelle de 10 aces et frappant un total de 38 points gagnants grâce notamment à d’excellents coups droits, elle n’aura nullement volé sa victoire. Et pourtant, lorsqu’elle réalisa le break au premier jeu du troisième set, c’est Kim Clijsters qui semblait partie pour prendre sa revanche. La joueu- se de Bree, toutefois, rata un smash facile pour obtenir une balle de 2-0 avant de voir la bande du filet se retourner contre elle sur une balle de break pour revenir à 3-2. Le match était joué…
“J’ai connu des hauts et des bas, c’est vrai, mais ce n’est pas anormal”, poursuivit-elle. “Kim est tout de mê-me deuxième joueuse mondiale et elle est très forte sur gazon. Dans le deu-xième set, elle était la meilleure, mais ensuite je me suis bien reprise. J’ai à nouveau bien servi, frappé beaucoup de coups le long de la ligne et j’ai saisi mes occasions. Pour clore le match de fort belle manière. C’est bon pour ma confiance…”
En finale, ce samedi, c’est Anastasia Myskina que Justine Henin retrouvera de l’autre côté. La Russe, qui semble reverdir après une saison 2005 calamiteuse marquée par une crise de confiance et des problèmes familiaux, a battu sa compatriote Svetlana Kuznetsova (WTA 7) également en trois sets 6-4, 2-6, 6-4. La Belge s’est déjà imposée à sept reprises en neuf rencontres, dont la dernière fois pas plus tard qu’en huitième de finale de Roland-Garros, 6-1, 6-4. Il n’y a pas de raison particulière qu’il en aille autrement…
“J’ai déjà pu disputer quatre matches sur gazon, ce qui est très important. La finale sera en quelque sorte le test ultime avant Wimbledon, mais j’ai déjà récolté de bonnes sensations”, conclut-elle.