Pour la première fois, le tournoi commence un dimanche sans Belge

PARIS C'est la première fois que le tournoi de Roland-Garros commence le dimanche. Plusieurs raisons expliquent ce changement.

Sportivement, les organisateurs ont souhaité donner davantage de souplesse à la programmation. Les premiers jours du tournoi sont traditionnellement très encombrés, et il suffit d'un grain de sable ou plutôt d'une goutte d'eau pour générer du retard dans les tableaux. Avec un jour supplémentaire au menu, le premier tour sera plus aéré et permettra, le cas échéant, de mieux gérer de possibles averses. Mais la véritable raison de ce changement de programme est bien sûr financière. Un jour de plus de tournoi, c'est un jour de plus de recettes au guichet. Ils seront 30.000 spectateurs, ce dimanche, à se presser du côté de la Porte d'Auteuil: à l'heure des comptes, ce n'est pas négligeable.

Et puis, ce jour supplémentaire augmente le montant des droits de télévision. On le sait d'expérience: les audiences sont bien plus élevées le week-end. Ce n'est pas un hasard, dès lors, si le programme de cet après-midi est particulièrement alléchant sur le Central, avec successivement Dinara Safina, Roger Federer et Amélie Mauresmo en tête d'affiche. On avait pensé, un moment, que Justine Henin, tenante du titre, serait également de corvée dominicale. Il n'en est rien. On regrettera, au passage, pour les nombreux supporters qui ont acheté des places qu'aucun joueur belge n'ait été programmé sur les trois courts. Mais c'est une autre histoire

Pour info, sachez que Kim Clijsters et Justine Henin devraient théoriquement disputer leur premier tour mardi, au même titre que les deux frères Rochus. Kristof Vliegen (contre Loukas Dlouhy) et Xavier Malisse (face à Nicolas Massu) devraient entrer en scène dès lundi.

Hier, la journée était réservée à la fin des qualifications et au tournoi caritatif Benny-Berthet. Tout au long de l'après-midi, quelques-uns des meilleurs joueurs (Federer, Nadal, Gasquet) ont disputé des petits matches exhibition pour le plus grand plaisir du public. Justine Henin avait, pour sa part, préférer s'entraîner discrètement avec Svetlana Kuznetsova sur le court n°8.

© Les Sports 2006