Notre compatriote n'aura pas fait le poids face au revenant

ADELAIDE Le Suédois Thomas Johansson, 28 ans, vainqueur des Internationaux d'Australie 2002, absent du circuit l'an dernier à cause d'une blessure au genou, et qui n'est plus classé, a reçu une wild card des organisateurs du tournoi de tennis ATP d'Adélaïde, doté de 380.000 dollars, qui débutait ce lundi.

Quatorzième du championnat mondial (Champions Race) il y a deux ans, Thomas Johansson affrontait au premier tour... Christophe Rochus (ATP 84), qu'il a très aisément battu en deux sets, 6-1, 6-3, lundi. "Cela m'a fait un plaisir fou de rejouer", a-t-il avoué après 14 mois d'absence. "D'autant que je ne m'attendais pas à évoluer d'emblée à un tel niveau. Je me suis surpris moi même aujourd'hui..."

Johansson n'avait plus disputé de rencontre officielle depuis le Masters-2002, où il avait remplacé Andre Agassi, blessé, contre le Suisse Roger Federer, vainqueur 6-3, 7-5, le 15 novembre à Shanghai. Il avait ensuite été opéré le 11 février 2003. Notre compatriote avait déjà affronté Thomas Johansson sans plus de succès, mais sur herbe, en 2001 à Nottingham, où il s'était incliné 6-2, 6-2 en 1/16-ème de finale.

Kristof Vliegen (ATP 116), finaliste contre le Russe Nikolay Davydenko, vainqueur 6-2, 7-6 (7/3), en 2003, avait succombé face à l'Australien Chris Guccione (ATP 462), 6-3, 6-4, au 1-er tour des qualifications. Ce qui va le faire chuter d'une cinquantaine de places au classement mondial ATP (Entry Ranking).

Au deuxième tour, le revenant Thomas Johansson se mesurera au vainqueur du match Arnaud Clément (Fra/ATP 31/N.3) - Victor Hanescu (Rou/ATP 70). L'Américain Taylor Dent (ATP 33/N.5), dont le père australien Phil a été finaliste de l'Open d'Australie en 1974 contre Jimmy Connors, a pour sa part écarté le Péruvien Luis Horna (ATP 64) sur un score tout aussi sec: 6-2, 6-3. Il rencontrera le Slovaque Karol Beck (ATP 66), tombeur de Brian Vahaly (USA/ATP 75), 6-2, 6-2, au second tour.