L'ainé des frère avance des raisons sportives à cette défaite.

Paris suspects autour du match Christophe Rochus-Richard Bloomfield

BRUXELLES Christophe Rochus a répondu vendredi soir aux accusations de corruption dans le journal télévisé de la RTBF, lors d'une interview réalisée par téléphone.

Christophe Rochus, 160-ème joueur mondial, explique: "ce sont les agences de paris qui mettent mon match en ligne. Il y a des parieurs partout dans le monde qui mettent de l'argent pour ou contre moi. Je n'y peux rien, cela ne me concerne pas. Je fais mon match. S'il y a bien une personne qui n'est pas concernée, c'est le joueur. Les transactions sont entre les agences de paris et les parieurs. S'ils essaient des deux côtés de profiter de mon match pour gagner des sous, cela ne me regarde pas".

Pour le joueur belge, cette défaite, 7-6 (7/1), 6-3 face au modeste Britannique Richard Bloomfield, 552-ème joueur mondial, mardi au 1-er tour du tournoi de tennis sur gazon de Newport était assez logique. "Cela fait plusieurs mois que je joue très très mal. Je n'ai plus gagné un match depuis plusieurs mois. Le gazon n'est pas du tout ma surface. Si chaque fois qu'il y a une surprise dans un tournoi, on dit que c'est surfait, on ne va pas s'en sortir. Si les agences de paris en ont marre, qu'elles arrêtent d'utiliser certains sports et l'affaire sera réglée".

"Je n'ai jamais été contacté par qui que ce soit. C'est ça qui est incroyable. J'étais au tournoi avec mon frère, j'ai fait mon match et j'ai perdu et ça s'arrête là."

© La Dernière Heure 2010