Tennis

Pour sa première finale dans un Masters 1000, David Goffin (N.16) s'est incliné en finale du tournoi ATP de Cincinnati, épreuve sur surface dure doté de 6.056.280 dollars, dimanche battu par Daniil Medvedev (N.9). Le Russe s'adjuge le premier Masters 1000 de sa carrière et son 5e titre ATP.

Le Liégeois, 19e mondial, a été battu en deux sets - 7-6 (7/3), 6-4 en 1 heure 33 minutes de jeu - par le 8e joueur du monde, l'homme en forme du moment, finaliste des deux derniers tournois du circuit à Washington et à Montréal, et tombeur du numéro 1 mondial, le Serbe Novak Djokovic en demi-finales samedi. David Goffin s'est rapidement fait distancer dans le premier set. A 1-1, le Russe s'est envolé à 4 jeux à un. Le temps pour le Liégeois d'ajuster quelques réglages pour contre-breaker son adversaire et revenir à sa hauteur (4-4). Les débats s'étaient équilibrés au point de voir se jouer le premier set au jeu décisif. Le Russe aura marqué le coup en s'y imposant 7 points à 3 sur une double faute de David Goffin au service (sa 4e) après 56 minutes de jeu.

Medvedev poursuivait sur sa lancée en prenant d'entrée de second set le service de son adversaire qu'il confirmait sur sa mise en jeu (2-0). Le Russe gardait son break d'avance jusqu'au bout pouvant servir pour le gain du match à 5-4 et plier l'affaire dans la foulée malgré deux balles de contre-break pour Goffin balayées par deux aces (10 au total). A 23 ans, le Moscovite de naissance, aujourd'hui résident monégasque, remporte ainsi quatre de ses cinq titres sur le circuit ATP lors de ces douze derniers mois: à Tokyo (2018), Winston-Salem (2018) et Sofia (2019), et Cincinnati donc ce dimanche. Medvedev avait joué quatre autres finales (Brisbane, Barcelone, Washington et Montréal). Son premier titre remonte à janvier 2018 à Sydney. Il passera 5e mondial lundi. Demi-finales du tournoi l'an dernier, David Goffin, qui remontera 15e mondial lundi, espérait lui décrocher son premier titre ATP depuis celui de Tokyo il y a deux ans et le 5e de sa carrière après Kitzbühel et Metz en 2014 et Shenzhen et Tokyo en 2017. Il s'agissait de sa 13e finale sur le circuit ATP, la 2e de l'année après celle sur gazon de Halle fin juin.