Clijsters: après la pluie, le beau temps
© AP

TennisLive

Clijsters: après la pluie, le beau temps

Serge Fayat

Publié le - Mis à jour le

Elle a été sauvée par l’orage en finale contre Sharapova à Cincinnati

Kim Clijsters numéro quatre mondiale!

Le match en images


CINCINNATI Kim Clijsters (WTA 7) ne remerciera jamais assez l’orage qui s’est abattu, dimanche, lors de sa finale contre Maria Sharapova (WTA 15) au tournoi de Cincinnati. La Limbourgeoise était ainsi en perdition, ayant tout juste réussi à sauver trois balles de match alors qu’elle était menée 6-2 et 5-3 par la Russe dans un duel où le service n’était pas compris, mais la pluie lui permit de se rafraîchir les idées pour retrouver des couleurs et finir par s’imposer 2-6, 7-6 (7/4) et 6-2.

C’est incroyable comme le tennis peut parfois produire des scénarii inattendus. Pas toujours constante dans son jeu, mais présente aux moments clés depuis le début de la semaine alors qu’elle cherchait à effacer son échec de Wimbledon, Kim Clijsters était en train de vivre un cauchemar pour la 55e finale de sa carrière, par la faute d’un service déficient. Les statistiques étaient pour pleurer avec 0 ace, 8 doubles fautes et 11 balles de break concédées en neuf mises en jeu. C’est comme si la lauréate de l’US Open avait été frappée par la foudre !

Avide de rattraper le temps perdu après avoir connu son lot de déboires suite à plusieurs blessures à l’épaule, Maria Sharapova livrait, elle, le match parfait pour filer vers son troisième titre de l’année. S’appliquant justement au service, l’ancienne première joueuse mondiale afficha également une détermination sans faille, ne se laissant pas emporter par ses émotions, même lorsque Kim Clijsters fit mine de revenir dans le match lorsqu’elle réalisa le break pour mener 2-0 dans la seconde manche.

Restait à finir le travail. Mais voilà, si sereine jusque-là, la blonde Sibérienne n’y parvint pas contre une Kim Clijsters qui afficha soudainement plusieurs éclairs de lucidité. Le bras de Maria Sharapova se mit à trembler, son service commença par la lâcher et elle finit par sombrer complètement après la perte du deuxième set au tie-break, devant même faire appel à la kiné pour soigner une petite entorse à la cheville gauche.

Après 2 h 27 d’un âpre combat, c’est Kim Clijsters qui pouvait lever les bras. Elle remportait à Cincinnati le 38e et plus rocambolesque titre de sa carrière pour devenir la première joueuse à gagner trois tournois cette année après ses victoires à Brisbane et Miami. Ce lundi, elle sera quatrième mondiale. Après la pluie, le beau temps…



© La Dernière Heure 2010

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info