Come on, Tim!

PARIS La présence de Tim Henman (ATP 9) en huitièmes de finale est l'une des bonnes surprises de ces Internationaux de France. Voilà un pur attaquant, élevé sur le gazon anglais, qui s'en va défier, sur leur terre, les spécialistes du jeu de fond de court. Car, n'en doutez pas, Tim développe, porte d'Auteuil, le même arsenal qu'au All England Club, c'est-à- dire le service-volée!

«Je me sens très bien, relax, en confiance. J'essaie d'être discipliné tactiquement et, surtout, de ne pas perdre ma concentration. C'est essentiel», confia la star britannique après sa victoire en trois sets sur l'Espagnol Galo Blanco. C'est la première fois de sa carrière que Tim Henman atteint les huitièmes de finale à Roland-Garros. Son grand- père s'était déjà hissé à ce stade en... 1939. «Ah!bon, je ne savais pas», s'étonna-t-il lorsqu'un journaliste londonien le lui signala. Dans son quart de tableau, Henman a un supercoup à jouer. Au prochain tour, il affrontera le Français Michaël Llodra (ATP 94). Pour rappel, aucun attaquant n'a gagné Roland-Garros depuis Yannick Noah, en 1983.

© Les Sports 2004