Un premier set accroché puis Justine Henin fait la différence alors que Kim Clijsters commet trop de fautes

NEW YORK Justine a donc battu la numéro un mondiale Kim Clijsters 7-5 et 6-1 en 1 heure et 21 minutes. Sans doute un petit peu bloquée par l'importance du rendez-vous, Kim Clijsters avait beaucoup de mal à entrer dans la partie. Elle perdait sa première mise en jeu sans inscrire le moindre point en en commettant 4 fautes directes.

Après 6 minutes et 9 fautes directes, la Limbourgeoise se retrouvait déjà menée 3 à 0 par une adversaire bien plus concentrée. Le spectre du premier set catastrophique de la finale de Roland Garros (6-0 pour Justine Henin-Hardenne) planait au-dessus du court Artur Ashe.

La numéro un mondiale se ressaississait dans le 4e jeu, s'offrant deux balles de break. Si sur la première Justine Henin-Hardenne servait à la perfection, elle suivait par une double faute. Le marquoir affichait 3-1 puis 3-2 malgré encore une faute directe au filet, fruit d'une nervosité pas encore maîtrisée.

Les coups de Clijsters se faisaient plus percutants et précis et Justine Henin-Hardenne se retrouvait à son tour mise en difficulté. Menée 15-40 elle parvenait néanmoins à se relancer en alignant quatre points consécutifs, et remportait le jeu sur une amortie parfaitement cachée (4-2).

La future numéro 2, repoussée dans un jeu défensif, manquait alors une opportunité de mener 5-2 au terme d'un 7e jeu très disputé. Au contraire, c'est Kim Clijsters qui, peu après la demi-heure de jeu, breakait son adversaire puis passait pour la première fois en tête (5-4).

Toujours sous pression, la jeune fille de Bree multipliait cependant toujours les fautes directes (28 au total sur la première manche, 39 sur le match pour 20 de son adversaire). Elle s'offrait malgré tout 2 balles de set sur le service de la Rochefortoise, mais, comme quelques minutes plus tôt, la gagnante de Roland Garros remontait, dans un joli sursaut, un handicap de 15-40 en concluant par un passing (5-5).

Maîtrisant bien mieux ses longueurs de balle et remise en selle, Justine Henin-Hardenne continuait sur sa lancée et commençait à reprendre le jeu à son compte pour s'offrir trois balles de breaks et reprendre l'avantage 6-5 avant de conclure la première manche après 51 minutes.

La seconde manche allait débuter à l'image de la première. La Wallonne breakait d'entrée son adversaire et s'envolait même très rapidement à 4 à 0. Clijsters arrêtait l'hémorragie après avoir perdu 7 jeux consécutifs (4-1).

Mais en face sa concurrente semblait avoir décidé d'en terminer très vite avant que la fatigue consécutive au très long et difficile match de la veille face à l'Américaine Jennifer Capriati ne se fasse sentir. La 2e tête de série du tournoi empochait sa mise en jeu (5-1) puis s'offrait deux balles de match sur la mise en jeu de Clijsters. La première fut la bonne.