Blessé au poignet, Christophe Rochus déclare forfait contre la Grèce

BOIS SAINT-JEAN Gilles Elseneer dansera peut-être le Sirtaki, ce week-end, au Country Hall Adeps de Liège. Le Bruxellois (ATP 179), 24 ans, fêtera en tout cas sa première sélection dans l'équipe belge de Coupe Davis pour la rencontre du deuxième tour du Groupe I de la Zone Euro-Africaine contre la Grèce. Appelé dans un premier temps comme simple sparring-partner, il remplacera Christophe Rochus, qui a dû déclarer forfait en raison d'une tendinite au poignet.

`J'avoue que je ne m'y attendais pas du tout, confia-t-il, tout heureux. Je savais que Christophe n'avait plus pris une raquette en mains depuis dix jours, mais je considérais qu'il serait malgré tout en mesure de jouer. J'avoue que l'idée de faire un jour partie de l'équipe belge de Coupe Davis ne m'avait jusqu'à présent jamais traversé l'esprit. Mis à part dans le cas d'une rencontre sur gazon, je considérais qu'il n'y avait aucune raison de faire appel à moi vu les qualités de Xavier, Olivier et Christophe en simple et celles de Tom en double. Je ne sais pas si je jouerai, mais je vais tout faire pour prouver à Steven Martens, le capitaine, que je mérite sa confiance...´

Jouer, Christophe Rochus en aurait peut-être été capable si la nécessité s'était fait sentir. L'aînée de la famille, cela dit, préférait ne pas prendre de risques. `Cela fait près de six mois que je traîne cette tendinite et je n'ai pas envie de foutre ma saison sur terre battue en l'air, expliqua-t-il, pour sa part. Les douleurs se sont manifestées pour la première à Paris-Bercy et elles sont réapparues de manière violente à Copenhague, début février. J'ai continué à jouer aux Etats-Unis, balançant à chaque fois mes matches en espérant que cela irait mieux la fois suivante, mais là il valait mieux que je m'arrête. Je suis en traitement et j'espère pouvoir reprendre dans dix jours à l'occasion des qualifs du tournoi de Monte-Carlo.´

Les Grecs, cela dit, sont encore plus atteints que les Belges. Qualifiés pour la première fois de leur histoire pour le Groupe I de la Zone Euro-Africaine, ils se présentent ainsi à Liège sans deux de ses meilleurs joueurs, Vasilis Mazarakis (ATP 224) et Solon Peppas (ATP 301). Leurs espoirs reposeront dès lors principalement sur les épaules de Konstantinos Economidis (ATP 269).

`Le premier est blessé au genou gauche et le second à l'épaule, glisse le capitaine Joannis Rigas. Il n'empêche, nous donnerons le meilleur de nous-mêmes. Partout où nous nous déplaçons, nous venons pour gagner.´

La Belgique ne devrait donc rencontrer aucun problème à se qualifier pour la rencontre de barrage pour la remontée dans le Groupe Mondial, en septembre prochain. Steven Martens, cela dit, ne désirait pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Cette semaine, il s'attachera dès lors surtout à prémunir ses joueurs contre tout excès de confiance. Le capitaine en prit pour exemple la défaite de son équipe... dans le petit match de football qui l'opposa, lundi soir, à celle formée par les frères Rochus.

`Et pourtant, ils n'ont aucune technique...´, sourit-il.