La Serbie et la France s'affronteront jeudi pour la première place du groupe A de la phase finale de la Coupe Davis, disputée cette semaine à Madrid. Mercredi, la bande à Novak Djokvic a pris le dessus avant même le troisième match sur le Japon, orphelin de Kei Nishikori blessé.

La première rencontre a été rapidement pliée par Filip Krajinovic. Le Serbe de 27 ans, 40e mondial, s'est défait de Yuichi Sugita (ATP 104) sur le score de 6-2, 6-4. Dans la foulée, Novak Djokovic n'a mis que 68 minutes pour battre Yoshihito Nishioka (ATP 73). Le N.2 mondial, qui n'avait plus joué en Coupe Davis depuis avril 2017, s'est imposé 6-1, 6-2 afin de sécuriser la victoire des siens, qu'importe l'issue du double prévu dans la foulée.

Mardi, la France a battu le Japon 2-1 grâce à une victoire de leur duo Pierre-Hugues Herbert - Nicolas Mahut, lauréats du récent Masters. Le Japon, qui a pourtant bataillé jusqu'au bout du troisième set du double décisif contre les Bleus, est éliminé.

Français et Serbes monteront sur le Centre Court de la Caja Magica dès 11 heures jeudi matin. Le vainqueur sera qualifié pour les quarts, où il défiera un des deux meilleurs deuxièmes.

L'Allemagne surprend l'Argentine

L'équipe allemande de Coupe Davis a battu l'Argentine mercredi dans le groupe C de la phase finale, disputée cette semaine sur les terrains de la Caja Magica à Madrid. L'Allemagne ayant remporté les deux simples, elle s'est adjugée la victoire avant même le double. L'Argentine, forte d'une victoire 3-0 contre le Chili mardi, semblait pourtant favorite avec Diego Schwartzman (ATP 14) et Guido Pella (ATP 25). Mais Pella, qui menait d'un set contre le vétéran Philipp Kohlschreiber (ATP 79), a vu l'Allemand de 36 ans s'imposer 1-6, 6-3, 6-4 après 1h57 de jeu.

Dans la foulée, Schwartzman a été surpris en deux manches par Jan-Lennard Struff (ATP 35), qui a fait parler sa puissance sur la surface rapide de la capitale madrilène. L'Allemand de 29 ans l'a emporté 6-3, 7-6 (8) après 1h51.

Si l'Allemagne bat le Chili jeudi, elle remporter le groupe C et défiera le premier du groupe E (Kazakhstan, Grande-Bretagne ou Pays-Bas) en quarts de finale. Le tournoi n'est pas encore terminé pour l'Argentine, qui peut toujours revendiquer à une des deux places qualificatives réservées aux meilleurs deuxièmes. Dans cette optique, le double contre les Allemands pourrait être déterminant.

Andy Murray peine mais la Grande-Bretagne s'impose 2-1 contre les Pays-Bas

Andy Murray contre Tallon Grieksoor. Telle était l'affiche du premier match du duel entre Britanniques et Néerlandais dans le groupe E de la phase finale de la Coupe Davis. Si le duel paraissait déséquilibré sur papier, l'ancien N.1 mondial a dû s'employer pour battre Griekspoor (ATP 179), un joueur qui n'a jamais joué en phase finale d'un Grand Chelem. Mené au score après avoir perdu le premier set au tie-break, l'Écossais a puisé dans ses réserves pour venir à bout du serveur néerlandais, auteur de 24 aces mercredi. Plus constant, Murray, désormais 126e mondial, a finalement émergé du jeu décisif dans le troisième et dernier set, s'imposant 6-7 (7), 6-4, 7-6 (5) après 2h51 de match.

Dans la foulée, Robin Haase (ATP 163) a remis les deux équipes à égalité en battant le N.1 britannique Daniel Evans (ATP 42) sur le score de 3-6, 7-6 (5), 6-4.

C'est donc dans un double décisif entre quatre spécialistes de l'exercice que s'est joué la victoire. Jamie Murray (ATP 23) et Neal Skupski (ATP 31) ont finalement apporté le point de la victoire aux britanniques en battant 6-4, 7-6 (6) Wesley Koolhof (ATP 14) et Jean-Julien Roger (ATP 20).

La première place du groupe E se jouera jeudi entre la Grande-Bretagne et le Kazakhstan, vainqueur des Pays-Bas mardi (2-1).