C’est un David Goffin abattu qui s’est présenté devant les médias après sa lourde défaite face à Jannick Sinner (7-5, 6-0, 6-3) au premier tour de Roland-Garros. Le Liégeois a ouvert son coeur et expliqué en toute sincérité son ressenti du moment.

“Ce n’était pas un bon match, je n’étais pas là, je n’étais pas présent. Le tennis était là à l’entraînement mais je ne suis pas à 100 % dedans lors des matchs. Il n’y avait pas d’énergie générale pour s’accrocher. Il y a des jours comme cela. Je n’étais pas bien sur le court et ce n’est pas évident de jouer dans ces conditions contre Sinner qui joue très bien. Il ne m’a pas donné des occasions pour me lancer dans le match et me motiver. C’était dur. Ce n’est pas bon pour le moment.”

Notre compatriote expliquant que le fait de jouer et voyager avec toutes les contraintes liées au Covid-19 le pesait : “C’est un état général. Ce n’est pas facile pour le moment d’être à 100 % concentré sur le tennis. Aujourd’hui c’était un refus de passer l’obstacle. Il va falloir prendre des décisions pour la suite de la saison. Dans de telles situations, elle va être très longue. Il va falloir se trouver des objectifs pour les trois-quatre derniers tournois. On va voir ce que je vais faire. En général ce n’était pas top mes derniers matchs. Mon niveau n’est pas bon. Il fallait que je fasse quelque chose avant Roland-Garros donc j’ai bien bossé pendant cinq jours. Je suis dans un état mental où je me sens fatigué et démotivé. Et chez moi on le remarque directement à puissance 1000 dans mon jeu. Si cette flamme n’est pas présence, s’il manque de l’énergie, je ne peux pas compenser par autre chose.”

David Goffin va maintenant prendre le temps de la réflexion pour voir ce qu’il va faire lors des prochaines semaines. Se rendre sur les tournois où il était inscrit ou prendre du temps pour lui et s’entraîner pour préparer 2021.