Ce dimanche, David Goffin signait du côté de Rome son retour à la compétition après son abandon le 22 avril au tournoi de Barcelone à la suite d’une blessure aux adducteurs de la jambe droite.

"C’était une petite élongation et il faut dix jours pour se soigner " , expliquait le Liégeois après son match remporté contre l’Italien Salvatore Caruso (ATP 80) 6-4, 6-1. " J’ai bien fait d’arrêter à Barcelone. L’élongation, c’est le début d’une déchirure, donc il ne faut pas aller plus loin. Sinon on risque d’être absent six semaines. Ce qui représente alors un vrai arrêt."

Ici, David Goffin s’est soigné pendant quelques jours avant de reprendre le chemin des entraînements : "Je me sentais bien à l’entraînement avec de bonnes sensations ces derniers jours. Le début de ma saison sur terre battue était bien et je ne pense pas que cette blessure, avec la coupure engendrée, m’ait fait du tort au niveau de ma confiance et de mon jeu. Cela s’est vu aujourd’hui. Je dois même dire que cela m’a fait du bien de me reposer car cela va encore être long jusqu’à Roland-Garros puis le gazon qu’on va enchaîner tout de suite jusqu’à Wimbledon."

Pour son entrée en matière en Italie, le 13e mondial a eu des problèmes en début de rencontre avant de surpasser son adversaire : "J’ai un peu perdu mon timing en début de match au niveau de mon service. J’ai très mal commencé, ce qui m’a surpris. Puis au fil des jeux la confiance est revenue et j’ai servi plus de premières. Sinon je me sentais bien dans mes frappes, je me trouvais solide dès le début. Maintenant que j’ai gagné, je suis content d’avoir joué dimanche mais j’aurais préféré avoir un jour de plus pour mieux me préparer."