La poisse ne semble pas vouloir lâcher David Goffin. Après une saison 2021 pourrie par les blessures et de longues semaines sur la touche, le Liégeois a dû abandonner ce jeudi contre Andy Murray lors de son quart de finale au tournoi de Sydney. Mené 5-2, notre compatriote a pris un temps mort médical pour se faire manipuler, “c’est quand je tends complètement la jambe que je ressens une gêne…”, avant de jeter l’éponge un jeu plus tard après la perte du premier set (6-2).

Après son abandon, David Goffin a expliqué qu’il avait déjà ressenti un petit quelque chose lors du tour précédent face à Denis Kudla.

“Oui, j’ai senti quelque chose à la fin du match mais cela ne faisait pas trop mal. J’ai réussi à terminer la rencontre et je n’étais pas inquiet car le muscle était chaud. Puis pendant la nuit et le matin, j’ai commencé à sentir une petite gêne à mon genou gauche. J’ai suivi quelques traitements. Après j’ai eu peur pendant le match contre Andy Murray, mon genou me dérangeait et c’était une nouvelle sensation désagréable dans mon genou. Je n’osais pas appuyer à fond sur mon genou lors des déplacements. C’est pourquoi cela n’avait pas de sens de continuer la partie. Si tu t’inquiètes, que tu n’oses pas courir et y aller sans aucune retenue, c’est impossible de jouer. Cela reste dans votre tête. Je ne sais pas exactement de quoi je souffre mais cela ne me semble pas trop sérieux. Je vais passer un scanner, me reposer quelques jours pour être prêt pour la semaine prochaine.”

Prudent dans sa longue préparation à la nouvelle saison et reparti sur de bonnes bases dans ce tournoi de Sydney où il venait d’enchaîner deux victoires avant un bon test face à Andy Murray, David Goffin est à nouveau stoppé dans son élan. Avec un genou gauche qui fait encore des siennes.

“En effet, c’est le même genou mais ce n’est pas la même sensation. Ce n’est pas la même douleur, donc c’est quelque chose différent. J’espère juste que c’est un mauvais mouvement. Si c’est le cas, il faudra rester un peu au calme. J’ai parlé un peu avec le physio et le médecin, cela n’a pas l’air trop mal. Je vais passer plus d’examens demain (NdlR : ce vendredi) et nous verrons. Pour le moment, je ne suis pas inquiet et j’espère que cela restera comme cela. Si ce n’est rien de grave, on travaillera avec le kiné pour relâcher les muscles de toute cette zone pour pouvoir jouer sans ressentir une douleur. J’ai encore quelques jours pour être prêt pour le premier Grand Chelem de la saison.”

Où l’ancien finaliste du Masters n’a pas hérité d’un tirage clément avec un premier tour face au Britannique Dan Evans, 24e tête de série du tableau masculin.

“Ce n’est pas un tirage facile, bien évidemment. Quand vous n’êtes pas tête de série, vous pouvez défier les meilleurs joueurs du monde dès le premier tour. Mais je pense que cela pourrait être un bon match. Dan Evans, c’est un joueur incroyable, très talentueux. Je connais bien son jeu avec un bon revers slicé et un tennis très offensif. Il devrait y avoir beaucoup d’échanges. Ce ne sera pas facile, mais il n’y a jamais de match facile.”

Il reste maintenant à espérer pour David Goffin qu’il soit rétabli pour cette échéance et qu’il puisse jouer sans aucune retenue ou blessure.