David Goffin enchaîne les frustrations depuis sa défaite en huitièmes de finale à l’US Open. Ce jour-là, il avait sorti un jeu consistant face au jeune Canadien Shapovalov. De retour en Europe, il a d’abord dû repousser la date de son mariage avec Stéphanie Tuccitto. Après 9 ans de relation, ils devront encore patienter à cause de la crise sanitaire. La Covid-19 contrarie à nouveau ses plans alors qu’il devait s’envoler pour la Russie. Il a confirmé qu’il ne disputerait pas le tournoi de Saint-Petersbourg à cause d’un test positif. 

«A cause d’un résultat positif au test Covid-19 que j’ai passé hier, je dois me retirer du tournoi de Saint-Pétersbourg. Je me sens bien jusqu’ici, je vais me mettre en quarantaine et j’espère être de retour pour le tournoi d’Anvers." Sur un plan sportif, c’est catastrophique. On le sait. David Goffin a besoin d’enchaîner les matches pour hausser son capital confiance. 

A cause de ses défaites au premier tour à Rome (face à Cilic) et à Roland-Garros (face à Sinner), il était reparti à Monaco déprimé. Il était empli de doute et de questions. Il était prêt à tirer un trait sur la fin de saison. Il avait pris la décision de remonter sur le ring à Saint-Petersbourg puis à Anvers. Dans le meilleur des cas, il jouera en Belgique, mais il manquera de repère. Tout se ligue contre lui. Et s’il en profitait pour jouer le rôle de celui qui n’a rien à perdre ?