Des châteaux en Espagne...

Tennis

Serge Fayat

Publié le

Des châteaux en Espagne...
© Photonews
La Belgique n'a pas été gâtée par le tirage au sort de la Coupe Davis 2003

BRUXELLES Les tapas n'auront probablement pas la même saveur pour tout le monde...
Le tirage au sort du Groupe mondial de l'édition 2003 de la Coupe Davis, effectué jeudi midi à Londres, n'a pas spécialement gâté la Belgique. Steven Martens, le capitaine, rêvait secrètement d'un déplacement aux Pays-Bas dès le moment où il avait compris que notre pays ne serait pas tête de série, mais en lieu et place, c'est un voyage en Espagne, chez le vainqueur de Roland-Garros Albert Costa, que l'équipe devra effectuer du 7 au 9 février prochain.
`Il ne faut pas avoir peur de le dire, il s'agit d'un très mauvais tirage, expliqua-t-il. Non seulement nous devons jouer à l'extérieur mais en outre chez un adversaire qui possède de vrais spécialistes d'une surface. Les Espagnols, cela ne souffre aucun doute, opteront pour la terre battue, ce qui rendra notre mission très difficile. Mais bon, c'est la Coupe Davis...´

Revenue dans le Groupe mondial à la suite d'une victoire convaincante au Zimbabwe (1-4), il y a tout juste deux semaines, la Belgique a, en fait, doublement joué de malchance lors de ce tirage au sort. Selon la règle de l'alternance, elle possédait ainsi une bonne probabilité de disputer son premier tour à domicile. Il n'y avait que dans le cas de rencontres contre la France et les Pays-Bas qu'elle se voyait obligée de s'expatrier. Et si jamais elle tombait sur l'Argentine ou l'Espagne, qu'elle n'avait plus rencontrées depuis 1970, un deuxième tirage devait déterminer lequel des deux pays hériterait de l'avantage du terrain. Il a donc souri au vainqueur de l'édition 2000 de la compétition...
`Il faut essayer d'en retirer les aspects positifs, poursuit-il. Il est clair que nous aurions pu avoir une somptueuse affiche à domicile, qui aurait constitué une belle propagande pour le tennis, mais nos joueurs se seraient retrouvés avec beaucoup de pression. Ici, Xavier Malisse et Olivier Rochus vont pouvoir jouer de manière relâchée. Ils n'auront rien à perdre. Xavier m'a d'ailleurs déjà téléphoné pour me dire combien il était motivé. Il s'agira d'un fameux défi mais ce sont ceux-là qui offrent les plus belles récompenses...´

L'Espagne, après tout, se fit bien surprendre chez elle par les Pays-Bas (2-3), un beau jour du printemps 1993 à Barcelone, Sergi Bruguera s'inclinant dans le dernier simple contre un certain Mark Koevermans. Il n'empêche, avec dans ses rangs Albert Costa, Juan Carlos Ferrero et Alex Corretja, respectivement vainqueur, finaliste et demi-finaliste du dernier Roland-Garros, ainsi que Juan Balcells pour le double, elle partira plus que favorite...

LE GROUPE MONDIAL 2003
Roumanie - France (n°1)
Pays-Bas (n°8) - Suisse
Australie (n°3) - Grande-Bretagne
Suède (n°6) - Brésil
Croatie - Etats-Unis (n°5)
Espagne (n°4) - Belgique
Argentine (n°7) - Allemagne
République tchèque - Russie (n°2).


© Les Sports 2002

Newsletter Sports+

Vos articles Sports

Fil info