Deux joueuses de tennis ont été provisoirement suspendues par la Tennis Integrity Unit, la Kyrgyzhe Ksenia Palkina et l’Ouzbekhe Albina Khabibulina, suspectées d’être mêlées à des dossiers de corruption. 

Ksenia Palkina, 29 ans, 693e joueuse du monde, est suspendue à partir de vendredi dernier pour sa présumée participation à des dossiers de matchs truqués et/ou de non collaboration à des enquêtes menées par l’instance indépendante anti-corruption et anti-dopage de la fédération internationale de tennis, l’ATP et la WTA.

 L’Ouzbekhe Albina Khabibulina, 27 ans, 294e joueuse mondiale en double, est suspendue provisoirement aussi depuis vendredi pour les mêmes raisons d’être impliquée d’une manière ou d’une autre dans un dossier de corruption. Ksenia Palkina compte 11 titres ITF et 27 trophées en double à son palmarès. 

Albina Khabibulina a remporté un titre en simple sur le circuit ITF et 31 en double dont quatre avec Palkina. Ces deux joueuses figurent dans l’enquête française sur les matchs truqués. Elles avaient été entendues en septembre dernier à Clermont-Ferrand puis inculpées pour corruption mais placées sous contrôle judiciaire. 

Khabibulina aurait notamment expliqué avoir perdu un match volontairement en mars dernier à Gonesse, à Paris. Cette rencontre avait attiré l’attention des enquêteurs, alertés par l’autorité de régulation des jeux de hasard en France ayant constaté des mises de paris anormales sur celle-ci. Le Monde avait suggéré que Palkina avait servi d’intermédiaire.