Olivier Rochus et Justine Henin-Hardenne qualifiés pour le 3e tour. Christophe Rochus a abandonné, blessé aux adducteurs. Le matche de Kim Clijsters est reporté à ce vendredi
Toutes les infos et tous les résultats sur notre site spécial Roland-Garros 2006

PARIS Sorti des qualifications, Dick Norman, 110e mondial, a vu son parcours s'arrêter au deuxième tour des Internationaux de France par la faute du jeune français Gaël Monfils (N.25), 28e à l'ATP, qui l'a battu en cinq sets 4-6, 6-3, 6-7 (4/7), 6-0 et 7-5 en 3 heures et 19 minutes de jeu.

Christophe Rochus, 76e mondial, a été contraint à l'abandon au deuxième tour des Internationaux de France dans son match face à l'Espagnol Ruben Ramirez Hidalgo, 79e au classement ATP. L'Auvelaisien se plaignait des adducteurs et a jeté l'éponge alors que l'Espagnol menait 5 jeux à 2 (15-15) après 35 minutes de jeu.

Olivier Rochus s'est, quant à lui, qualifié pour le troisième tour des Internationaux de France de tennis, deuxième levée du Grand Chelem de l'année, jeudi sur la terre battue de Roland Garros. L'Auvelaisien, 30e joueur mondial et 27e tête de série, s'est imposé 6-2, 6-0, 6-2 en 1h38 face au Tchèque Jiri Vanek, 100e au classement ATP, qu'il affrontait pour la première fois.

Déjà facile vainqueur du Français Jean-Christophe Faurel, 147e mondial, au premier tour (6-1, 6-4, 6-2 en 1h50), le cadet des frères Rochus entrait très bien dans le match, menant rapidement 3-0 dans le premier set, qu'il remportait facilement 6-2 en 36 minutes.

La domination du numéro un belge était encore plus nette dans la deuxième manche, gagnée 6-0 en 26 minutes par Rochus. Il fallut attendre le deuxième jeu du troisième set, à 1-1, pour voir Vanek être pour la première fois de la partie à égalité avec son adversaire. La partie devint alors plus serrée, mais Rochus réussissait le break pour mener 4-2 avant de conclure 6-2.

Olivier Rochus se qualifie ainsi pour le troisième tour, qu'il n'a atteint qu'une seule fois à la Porte d'Auteuil, il y a cinq ans. Il avait alors été battu par le Russe Evgeni Kafelnikov.

Rochus aura pour adversaire l'Espagnol Alberto Martin, 68e mondial, tombeur 6-3, 6-3, 6-3 de l'Allemand Dieter Kindlamnn, 438e mondial et issu des qualifications. En quatre confrontations, Rochus n'a jamais battu Martin. Le dernier de ces duels date toutefois de 2003, à Umag (Hongrie), où Martin l'avait emporté en deux sets.

Henin-Hardenne passe entre les gouttes

Justine Henin-Hardenne s'est qualifiée pour le troisième tour grâce à sa victoire sur la jeune Bélarusse Anastasiya Yakimova, 19 ans, en deux manches 6-2 et 7-5 en 1 heure et 39 minutes de jeu.

Tout ne fut pourtant pas rose pour la tenante du titre belge, le jour de son 24-ème anniversaire. Gênée dans son service et commettant plus d'erreurs que son adversaire dans le premier set (22 pour 14 - 43 à 31 au total), Henin-Hardenne devait trouver ses marques après avoir mené 2-0, puis 3-1. La Namuroise empochait le premier set 6 jeux à 2 en 43 minutes avant de se voir breaker d'entrée de seconde manche.

Menée 0-2 (sur un un jeu blanc), Justine Henin-Hardenne revenait à 2 partout, mais Yakimova, profitant des hésitations de Henin-Hardenne, prenait confiance au fil des jeux au point de s'offrir trois balles de sets à 4-5. Le sursaut d'orgueil de la Belge (73 points gagnants pour 56 à la Bélarusse) écartait le triple danger et la championne olympique ne se faisait dès lors pas prier pour faire parler son expérience et assurer l'essentiel: une victoire en deux manches 6-2 et 7-5.

Au deuxième tour, Justine Henin-Hardenne sera opposée à la gagnante du match entre la jeune française, révélation de cette édition 2006 à Roland Garros, Alize Cornet, 16 ans, 228-ème mondiale, qui a sorti l'Espagnole Virginia Ruano Pascual (WTA-77) au premier tour, d'une part et l'Italienne Tathiana Garbin, d'autre part, 72-ème mondiale, celle-là même qui avait sorti Justine Henin-Hardenne au deuxième tour du tournoi parisien il y a deux ans.