Tennis Les statistiques de la rencontre en disent long sur l’intensité de ce duel.

La finale remportée par Novak Djokovic contre Roger Federer a accumulé les statistiques astronomiques.

4h57 : la finale de dimanche a été la plus longue de l’histoire, dépassant celle de 2008 remportée par Rafael Nadal… face à Roger Federer en 4h48.

12-12: en se décidant dans le "super tie-break", pour la première fois dans un Grand Chelem, la finale 2019 est entrée dans l’histoire du tennis.

71 jeux: Novak Djokovic et Roger Federer ont dû disputer 68 jeux et trois tie-breaks, tous perdus par le Suisse, pour se départager.

5 810 mètres: la distance couverte par Federer sur le Court central lors de cette finale à rallonge. Djokovic a couru un tout petit peu moins, avec 5 623 mètres. .

218 points gagnés: dans la défaite, le Suisse a marqué 14 points de plus que le Serbe (204). Il a aussi réussi 40 coups gagnants de mieux (94 contre 54), mais le Bâlois a commis plus de fautes directes (62 contre 52). "Je ne sais pas où je perds ce match", a réagi Federer à l’issue de la rencontre.

2 balles de match: le n°1 mondial a sauvé deux balles de match sur le service de Federer à 8-7 dans le dernier set, avant de pousser la dernière manche jusqu’au "super tie-break".

17: pour la 17e année de rang, Wimbledon revient à un membre du Big Four, soit Federer (8), Rafael Nadal (2), Djokovic (5) ou Andy Murray (2). .

16: le nombre de Grands Chelems au palmarès de Novak Djokovic, soit deux de moins que Nadal et quatre que Federer.

11: les onze derniers Grands Chelems sont tous revenus à Federer (3), Nadal (4) ou Djokovic (4).

5: le nombre de Wimbledon au palmarès de Djokovic, désormais à égalité avec le Suédois Björn Borg.