Cette semaine, les organisateurs de l'US Open ont annoncé que, sauf retournement de situation, le tournoi allait se jouer fin août.

Dans le tennis aussi, les avis sont partagés sur le retour à la compétition. Hier, Kirsten Flipkens a déclaré pour Sporza que de nombreux joueurs et joueuses avaient des doutes sur la reprise. Pour sa part, Elise Mertens voit les choses positivement. Toujours pour ce média flamand, notre compatriote explique: "Je suis contente d'avoir un tournoi à disputer. Le Grand Chelem et les autres tournois me passionnent mais, bien sûr, les conditions sanitaires doivent être assurées." Pour autant, la 23e mondiale au classement WTA ne blâme pas du tout Flipkens. "Kirsten a évidemment plus d'expérience dans ce sport, mais la situation est nouvelle pour tout le monde."

Selon la Louvaniste de 24 ans, tout sera en ordre pour le tournoi. "Des tests seront effectués tous les deux ou trois jours. Cela donnera une sensation de sécurité, plus sûre. Ce ne sera pas facile de toute façon. Surtout mentalement mais je pense que je partirai pour New York. Ce sera probablement vers le 15 août, car il est toujours sage d'arriver une semaine avant le début du tournoi pour digérer le décalage horaire et pour situer l'état de santé général."

"Si le tournoi est annulé, tout mon travail n'aura pas été vain"

Maintenant, pour être fin prête, Elise Mertens doit redoubler d'efforts. "Personnellement, je n'ai pas de mal à m'entraîner. Vous pouvez toujours vous améliorer, mais maintenant le vrai travail commence. Jusqu'à présent, j'ai principalement travaillé le fitness." Pour revenir à son meilleur niveau, elle va devoir passer à la vitesse supérieure. "À partir de maintenant, je vais travailler comme si nous étions en novembre ou décembre avant l'Open d'Australie. Pour pouvoir me présenter de manière optimale à l'US Open, je devrai m'entraîner complètement. Si le tournoi est ensuite annulé, tout ce travail n'aura pas été vain, car cela me sera utile pour la suite de la saison."

Forcément, cette charge de travail pourrait laisser des traces. "Je pense que certains joueurs devront faire face à des blessures dues à cette longue période d'arrêt, mais j'espère que non." Certains joueurs avaient pesté contre les nouvelles règles. Surtout celle qui explique que les joueurs concernés ne peuvent prendre qu'une seule personne dans le staff. Elise Mertens comprend cette inquiétude. "Je dois relire toutes les règles, mais pour l'instant nous ne pouvons emmener qu'une seule personne à l'US Open. Mon entraîneur est le numéro 1 pour moi. J'espère que nous pourrons emmener une deuxième personne. Ce serait l'idéal, alors il pourrait y avoir kiné."

La présence d'un kiné pourrait effectivement s'avérer précieuse. Surtout avec une période de trois mois d'arrêt complet...